You are currently viewing Amazon KDP : le guide essentiel pour réussir en autoédition

Amazon KDP : le guide essentiel pour réussir en autoédition

Publier un livre sur Amazon KDP ou sur d’autres bibliothèques en ligne est à la portée de n’importe quel auteur en herbe qui souhaite s’autopublier.

Si vous avez déjà écrit votre livre, nous allons voir dans cet article comment faire pour l’éditer, le publier et, très important, en assurer la promotion et les ventes !

Et si vous en êtes au stade de l’écriture, vous trouverez plus d’infos ici : éditer son livre

Sommaire de l'article Afficher

Publier un livre sur Amazon KDP

Publier un livre sur Amazon KDP est devenu très facile.

Grâce aux bibliothèques en ligne, aux ebooks et livres au format kindle et e-pub et à l’impression à la demande, éditer et publier son livre est à la portée de tout auteur ou entrepreneur motivé.

Mais alors, qu’en est-il du rêve secret de tout auteur : vivre de sa plume et de ses livres 

Vivre de ses livres est un rêve à la portée des auteurs autoédités ambitieux qui utilisent les bonnes techniques et suivent les étapes clés pour préparer leur livre et le publier sur Amazon KDP.

Voici d’autres questions auxquelles vous trouverez aussi réponse en lisant cet article jusqu’au bout :

  • Qu’est-ce que KDP (Amazon Kindle Direct Publishing) ?
  • Comment fonctionne la plateforme KDP ?
  • Comment publier un livre sur Amazon KDP ?
  • Peut-on gagner de l’argent avec KDP (Kindle Direct Publishing) ?
  • Combien peut-on gagner avec Amazon KDP ?

Je vous explique tout dans cet article fleuve et je vous donne la marche à suivre pour optimiser vos chances de vendre plus de livres sur Amazon KDP.

Vous trouverez ici un concentré de plus de 4 ans d’expérience, de tests, d’essais (et de beaucoup d’erreurs) que je vous encourage à lire en intégralité si vous voulez vraiment augmenter vos résultats avec Amazon KDP.

Vous pouvez accéder directement aux parties qui vous intéressent le plus :

Amazon KDP : Questions Fréquentes (F.A.Q.)

Amazon KDP : calcul des royalties et budget à prévoir

Amazon KDP : éditer et publier son livre

Déposer son livre, démarches administratives

Editer son livre et le formater pour Amazon KDP

Préparer son livre pour Amazon KDP

Publier son livre sur Amazon KDP

Promouvoir son livre

Aller plus loin avec Amazon KDP

Vous cherchez une solution accélérée pour réussir en autoédition ? C’est justement l’objectif de la formation par email Vendre plus de Livres sur Amazon KDP :

>> Inscrivez-vous maintenant en cliquant sur ce lien <<

Amazon KDP : Questions Fréquentes (F.A.Q.)

Avant d’entrer dans le vif du sujet et de vous donner le mode d’emploi pour préparer votre livre, le publier sur Amazon et optimiser vos ventes, je vous propose de commencer en répondant aux questions fréquentes qui se posent au sujet d’Amazon KDP.

Comment fonctionne Amazon KDP ? Est-ce qu’Amazon KDP est gratuit ?

Oui, Amazon KDP est gratuit 🙂En bref, Amazon KDP vous permet de préparer et de vendre facilement vos livres, au format ebook ou papier (livre broché). Vous créez un compte auteur sur kdp.amazon.com, vous préparez ensuite votre livre avec le format et les données attendues par KDP (Kindle Direct Publishing), vous chargez votre livre et ces données en quelques clics, vous décidez d’un prix de vente, et en quelques heures (24h à 72h maximum, souvent beaucoup moins), votre livre est accessible et en vente dans les boutiques Kindle du monde entier.

Est-ce qu’Amazon KDP est une bonne solution pour s’autoéditer ?

Réponse très rapide : OUI. Amazon KDP est une des meilleures solutions, sinon LA meilleure, pour vous autoéditer, publier et promouvoir vos livres, surtout si vous débutez. Il existe de nombreuses bibliothèques en ligne et vous pouvez même tenter de vendre vos livres sur votre propre site, mais si vous débutez, Amazon KDP a l’énorme avantage d’être leader mondial incontesté avec plus de 60 % de parts de marché sur la vente de livres numériques dans le monde. Publier avec Amazon KDP, c’est la possibilité de toucher des milliards de lecteurs potentiels en quelques clics.
Amazon KDP comporte bien d’autres avantages, que nous allons développer dans cet article, et qui expliquent que de nombreux auteurs, même aguerris et ayant publié de nombreux livres, réservent l’exclusivité de la publication de leurs livres à Amazon KDP. Un de ces avantages est le programme KDP Select que nous aborderons plus en détails, mais c’est loin d’être le seul.

Combien peut-on gagner avec Amazon KDP ?

Combien peut-on gagner en vendant des ebook sur Amazon Kindle ? Combien gagne-t-on par ebook et par livre broché (papier) sur Amazon KDP ? Est-ce que ça vaut le coup financièrement de publier sur Amazon KDP ? Est-ce que Kindle Direct Publishing est encore rentable ?
Toutes ces questions sont légitimes et à mon sens importantes pour un auteur indépendant qui cherche à être lu et donc à vendre. Vous trouverez plus loin tous les éléments de calcul et même un simulateur pour vous projeter et estimer vos gains potentiels et vos futurs royalties.
Plus globalement, combien peut-on gagner en auto-édition avec KDP ?
Il y a vraiment de tout. Certains auteurs vous diront qu’il ne faut surtout pas publier pour l’argent, mais si vous faites tout ce qui est indiqué dans cet article vous augmentez vos chances de gagner suffisamment pour un complément de revenu intéressant, ou plus.
De mon point de vue, il est important d’avoir une approche à long-terme et de publier plusieurs livres : tout l’inverse du Get Rich Quick des marketeurs vendeurs de rêve du web, mais une solution pour développer votre indépendance financière si vous faites les choses bien.

Combien gagnent les auteurs par livre ?

Là aussi, c’est très variable et dépendra en particulier du genre et du nombre de livres publiés. Certains auteurs que je connais réussissent à gagner plusieurs milliers d’euros avec un seul livre. Mon expérience est la suivante : plus je publie, et plus mes royalties par livre augmentent. Dans la niche des livres business/non-fiction que je publie, au sein de la série « 7 Techniques pour », chaque livre rapporte entre 100 et 500 euros de royalties par mois. Ce chiffre a rapidement augmenté en accélérant le rythme de publication au sein de la même collection (ou série) et c’est une stratégie que je vous conseille pour obtenir des résultats.

Amazon KDP et KDP Select : quelle différence ?

Nous voyons en détail le fonctionnement de KDP Select qui est un programme d’exclusivité d’Amazon KDP. En quelques mots, vous accordez, pendant 90 jours renouvelables, l’exclusivité à Amazon KDP de votre livre au format numérique (ebook uniquement, vous pouvez vendre votre livre papier où bon vous semble pendant ces 90 jours). En contrepartie, l’algorithme d’Amazon booste la visibilité et le classement de vos livres, en permettant aux lecteurs ayant souscrit à l’Abonnement Amazon (KU : Kindle Unlimited) de l’emprunter au lieu de l’acheter. Plus de détails sur les avantages et inconvénients de KDP Select dans la suite de l’article.

Pourquoi publier un livre gratuit ? Comment rendre mon livre gratuit sur Amazon KDP ?

Si vous regardez bien, vous trouverez de nombreux auteurs à succès qui utilisent cette stratégie. Elle permet aux lecteurs de vous découvrir beaucoup plus rapidement, à condition que votre livre soit un vrai bon livre, et que vous mettiez en place tous les mécanismes de marketing et d’emailing pour transformer ce livre offert en véritable source d’acquisition de nouveaux lecteurs. Passer votre livre à zéro euro est possible sur Amazon KDP, en employant une technique simple expliquée dans cet article. Mais n’en attendez rien si vous ne faites rien d’autre : les lecteurs ne vont pas se jeter pour autant sur vos autres livres et faire pleuvoir des commentaires 5 étoiles par magie. Le livre gratuit est très puissant et je lui attribue une majeure partie de mon succès. Pour en arriver là, il y a des étapes à suivre pour transformer ce cadeau en accélérateur pour les ventes de vos autres livres. Quelques points techniques et des étapes à suivre dans l’ordre, mais rien de très complexe comme vous allez le voir.

Comment vendre plus de livres sur Amazon KDP ?

Quand vous aurez terminé cet article, vous devriez avoir de nombreuses pistes très concrètes pour augmenter vos ventes de livre.

KDP (Kindle Direct Publishing)

Amazon KDP a révolutionné le monde de l’édition

L’auto-édition numérique existe depuis le début des années 2000. Elle prend son envol en 2007, au moment de l’arrivée du service Kindle Direct Publishing d’Amazon (Amazon KDP).

Plus de barrière à l’entrée : en quelques clics, les auteurs peuvent profiter des avantages de la plateforme d’auto-édition Kindle Direct Publishing et mettre leur ebook au format kindle et leur livre broché à disposition des lecteurs de la planète entière.

Depuis son arrivée sur ce marché, Amazon KDP œuvre pour rendre la démarche d’auto-édition de plus en plus facile, intuitive et rentable pour l’auteur indépendant.

La plateforme Amazon KDP permet à des milliers d’auteurs de se faire connaître, de vendre leurs livres et d’en tirer des revenus souvent beaucoup plus intéressants qu’en passant par une société d’édition traditionnelle.

Amazon KDP : la plateforme n°1 du marché

Amazon représente aujourd’hui plus de 60 % du marché de la distribution de livres numériques.

C’est la plateforme en ligne qui attire le plus de lecteurs au monde, ce qui en fait la plateforme de choix des auteurs indépendants.

KDP permet d’auto-éditer son livre au format ebook (Kindle) et au format papier (livre broché).

Il n’y a pas d’intermédiaire : en passant par la plateforme KDP, vous êtes en charge de toutes les étapes de publication.

Pourquoi publier sur Amazon KDP ?

Pat Flynn, Hal Elrod, Nick Loper, Nick Stephenson, MJ Demarco, Jesse Tevelow, Chandler Bolt, Joanna Penn, Tucker Max, James Altucher.

Vous connaissez peut-être quelques-uns de ces noms : il s’agit de mes auteurs et entrepreneurs préférés. Ils ont un point commun : ils ont tous écrit un ou plusieurs livres auto-édités à succès.

Vous connaissez peut-être d’autres succès de l’auto-édition comme :

  • The Martian d’Andy Weir
  • 50 Nuances de Grey, d’E L James
  • The Shack by William P. Young
  • Eragon by Christopher Paolini

Non seulement ils ont été découverts par l’auto-édition, qui est devenu un formidable moyen de se faire remarquer, mais surtout, de plus en plus d’auteurs font le choix de l’auto-édition à plus long terme.

Pourquoi choisir l’auto-édition plutôt que l’édition traditionnelle ?

Pour de nombreux auteurs, dont je fais partie, le recours à une société d’édition semble dépassé.

Aujourd’hui, publier avec une maison d’édition peut comporter des avantages, mais ils pèsent de moins en moins lourd dans la balance quand on sait que nombre d’entre elles assurent un service minimum aux auteurs, en particulier pour ce qui concerne le marketing et la promotion.

Voici un tableau qui récapitule les avantages et inconvénients de l’auto-édition :

AvantagesInconvénients
Pas de barrière à l’entrée
Gratuit
Liberté éditoriale complète
Royalties jusqu’à 5 fois plus élevés
L’auteur reste propriétaire exclusif des droits
Rapidité entre l’écriture et la publication
Contrôle complet de la communication et du marketing
100 % customisable et l’auteur peut insérer des liens pour promouvoir sa marque et transformer ses lecteurs en abonnés
Possibilité de sortir des standards et de publier des livres plus courts et de niche  
Il faut s’occuper de tout : écriture, correction, édition, couverture, promotion, etc.
Il faut maitriser soi-même beaucoup d’aspects techniques ou sous-traiter
Il faut prévoir un budget d’édition et de promotion pour publier un livre professionnel
Comparatif auto-édition/édition traditionnelle

En regardant ce tableau, on pourrait se dire qu’il y a finalement très peu d’avantages à se faire éditer de manière traditionnelle.

Pour être complet, il existe des raisons qui peuvent vous faire pencher vers la voie de l’édition traditionnelle :

Le prestige : l’auto-édition est de plus en plus considérée, mais pour certains, rien ne vaut le tampon et le logo d’une société d’édition traditionnelle connue sur la couverture du livre

La distribution : Amazon KDP permet de faire circuler vos ebooks et livres papier aux quatre coins du monde, mais certains réseaux de distribution, en particulier en France, sont plus difficiles d’accès (mais pas inaccessibles)

Moins de choses à faire : en édition traditionnelle, une équipe vous aide. Vous vous occupez d’écrire et tout le reste est pris en charge pour vous : relecture/correction, mise en page, distribution. Mais attention, pour la réussite de votre livre, il faudra participer grandement aux efforts de lancement et de promotion

Pas d’avance de frais : il est de plus en plus rare d’obtenir une avance sur les ventes, sauf si vous êtes déjà une célébrité, mais les frais d’édition et de publication/distribution sont pris en charge à 100 %

Édition traditionnelle ou auto-édition ?

De mon point de vue, l’auto-édition l’emporte souvent sur l’édition traditionnelle quand on fait la comparaison, sauf si :

  • vous avez déjà une notoriété importante et/ou
  • vous ne souhaitez pas du tout mettre les mains dans le cambouis.

Et si votre objectif est de réussir à mettre en place un système qui peut vous permettre de vivre de vos livres à moyen terme, vous avez bien plus de chances d’y arriver, et plus rapidement, par l’auto-édition plutôt que par l’édition traditionnelle. À moins d’un énorme coup de chance…

Si vous ne souhaitez pas reposer sur la chance mais plutôt sur un modèle fiable qui fonctionne pour optimiser vos chances de vendre vos livres, alors c’est ce que vous allez découvrir dans la suite de cet article.

Pourquoi choisir l’auto-édition sur Amazon KDP ?

De plus en plus d’auteurs et d’entrepreneurs misent principalement sur l’auto-édition et sur Amazon KDP pour développer leurs ventes de livres.

La bonne nouvelle, c’est qu’il est plus facile de se faire une place en auto-édition sur Amazon KDP en France que dans d’autres pays où l’auto-édition s’est plus développée…

… à condition de produire un ebook (et même idéalement plusieurs) de très bonne qualité et de façon professionnelle.

Amazon KDP possède de nombreux avantages pour les auteurs autoédités, par rapport aux autres bibliothèques en ligne comme Kobo, Fnac, Apple Books, Google Books et les autres :

Une bien meilleure visibilité (plus de 60 % de part de marché pour Amazon KDP)

Le programme KDP Select, qui offre une meilleure visibilité/classement de votre livre, ainsi qu’une rémunération à la page lue, en échange de l’exclusivité de votre livre au format digital (une solution intéressante pour les auteurs qui cherchent à se faire découvrir, plus d’informations sur KDP Select dans la suite de cet article)

Les publicités Amazon Ads, avec de bien meilleurs taux de conversion et retour sur investissement que des publicités sur Facebook par exemple

Un programme d’affiliation : vous pourrez donc faire la promotion de vos livres avec des liens affiliés qui augmenteront encore vos royalties par livre vendu

Un algorithme plus performant et mieux documenté, donc la possibilité de sortir du lot même en étant inconnu en utilisant les bonnes ressources

Le Référencement Amazon (SEO Amazon) qui vous permet d’augmenter la visibilité de vos livres en optimisant les données et paramètres (mots-clés, optimisation des descriptions, des catégories,etc.)

Un coût nul : le programme KDP est entièrement gratuit

Un service client hyper réactif et agréable,

Des délais de publication plus courts,

Un processus de plus en plus rapide et en constante évolution…

Vous l’aurez compris, il n’est pas prévu dans cet article de dénigrer Amazon.

Bien qu’étant loin d’être irréprochable dans de nombreux domaines, Amazon aura révolutionné et révolutionne encore le milieu de l’édition avec la plateforme Amazon KDP qui permet à de nombreux auteurs indépendants d’exister et de gagner de l’argent grâce à leurs livres.

Amazon KDP : calcul des royalties et budget à prévoir

Le nerf de la guerre à partir du moment où vous cherchez à avoir une démarche professionnelle : combien vos livres vont vous rapporter ?

Même si vous vous sentez artiste dans l’âme, il me semble important d’avoir ces considérations à l’esprit. Si vos livres sont lus, vous en toucherez un revenu. Plus vos livres se vendent, plus ce revenu augmente et plus vous aurez le temps et le loisir d’écrire…

Quand on part de ce point de vue, il est alors plus facile d’envisager les dépenses nécessaires pour produire un livre professionnel comme un investissement et pas seulement un coût.

Mais avant de penser aux coûts et aux dépenses, commençons par la carotte : vos futurs royalties.

Calculer vos royalties

Les royalties diffèrent peu d’une bibliothèque en ligne à une autre, même si le calcul d’Amazon KDP comporte quelques particularités avec des avantages et des inconvénients. Comme pour toute plateforme de distribution de livre, les royalties dépendent aussi du type de livre : ebook ou livre broché.

Les royalties pour un livre au format ebook

Comme sur la plupart des plateformes, le principal chiffre à retenir est 70 %.

Contrainte spécifique à Amazon : pour bénéficier de ce taux, le prix de votre ebook doit se situer entre 2,69 € et 9,99 €. Une manière pour Amazon KDP de vous inciter à ne pas brader vos livres ni les vendre trop chers.

En-deçà et au-dessus, les royalties ne sont que de 35 %.

Cette contrainte n’existe pas chez Apple Books (anciennement iBooks). Sur Kobo, le prix de votre livre doit être au minimum de 1,99 € pour bénéficier de 70 % de royalties, sinon vous ne toucherez que 45 %. Certaines plateformes proposent jusqu’à 80 % de royalties, mais revers de la médaille : elles sont très peu connues et fréquentées.

Au moment de faire votre choix, n’oubliez pas qu’Amazon est le leader sur le marché, et qu’au mieux, les autres plateformes représentent rarement plus de 10 à 20 % des royalties d’un auteur auto-édité. Sans compter tous les avantages de faire partie du programme KDP Select, surtout pour les auteurs qui débutent ou qui n’ont que quelques livres publiés.

Article lié : KDP Select – Faut-il y inscrire son livre ?

Les royalties pour un livre broché

Pour un livre broché, le calcul est différent. Vous toucherez 60 % de royalties sur le prix catalogue, mais vous devrez déduire de cette somme les coûts d’impression qui varient en fonction des dimensions de votre livre, du nombre de pages, et du type d’impression (noir et blanc ou couleur).

Exemple 1 : Pour un livre en noir et blanc de 193 pages au format 16,99 x 24,41 cm à un prix affiché de 12,90 € TVA comprise, vous toucherez 60 % de 12,23 € (prix hors TVA) – 2,92 € de frais d’impression : 60 % (12,23 €) soit 7,34 € – 2,92 €  =  4,42 €

Soit 34 % du prix affiché.

kdp royalties livre broché

Exemple 2 : Pour un livre en noir et blanc de 190 pages au format 15,24 x 22,86 cm à un prix affiché de 16,90 € TVA comprise, vous toucherez 60 % de 16,10 € (prix hors TVA) – 2,87 € de frais d’impression : 60 % (16,10 €) soit 9,66 € – 2,87 €  =  6,79 €

Soit 40 % du prix affiché.

kindle direct publishing royalties livre broché

En conclusion, les royalties sur les livres brochés sont plus faibles que pour un ebook, mais il est plus facile de vendre avec un prix plus élevé, ce qui permet souvent de gagner plus d’argent par livre broché vendu que par ebook.

Quand êtes-vous payé avec Amazon KDP ?

Vous recevrez vos versements de la part de KDP tous les mois, pour les ventes réalisées 60 jours en amont. En Décembre, vous recevrez les royalties de vos ventes de Septembre, en Janvier, celles d’Octobre, etc.

Kindle Direct Publishing vous versera vos paiements par virement, chèque ou dépôt direct, à condition d’atteindre le seuil minimum de paiement. Plus de détails ici : https://kdp.amazon.com/fr_FR/help/topic/G200641050

Un avantage non négligeable : l’affiliation

Au-delà de l’écrasante domination du marché de l’auto-édition par Amazon, et donc du nombre de lecteurs potentiels à qui vous pouvez y proposer vos livres, Amazon KDP comporte un avantage supplémentaire : l’affiliation.

En vous inscrivant sur la plateforme d’affiliation d’Amazon https://partenaires.amazon.fr/, vous ferez partie du Club Partenaires Amazon et pourrez promouvoir n’importe quel produit du géant américain, et en particulier vos propres livres !

Il vous suffit d’utiliser un lien d’affiliation à chaque fois que vous communiquez au sujet de vos livres sur votre site internet. Vous réussirez aussi à récolter des commissions sur tous les articles que vos lecteurs achètent au même moment (ce qui explique dans le tableau ci-dessous la présence d’un produit anti-cafards 😁) :

amazon kdp associates

Autre plateforme proposant l’affiliation : Apple Books.

Un inconvénient pour les boxsets (coffrets de plusieurs ebooks)

Les boxsets, ou coffrets, vous permettent de proposer plusieurs ebooks en même temps, souvent à un prix plus attractif qu’à l’unité.

Vous pouvez par exemple décider de proposer une série complète à vos lecteurs, mais difficile de rendre l’opération rentable si vous avez plus de trois livres car vous devrez respecter la limite de 9,99 € pour garder 70 % de vos royalties.

Raison pour laquelle de nombreux auteurs font d’Amazon KDP leur plateforme de distribution principale, sauf pour vendre des collections entières, pour lesquelles ils vont plutôt se diriger vers Kobo ou Apple Books ou d’autres plateformes qui redistribuent 70 % de royalties même si le prix dépasse 9.99 €.

Un autre avantage de poids : la fréquence de mise à jour

À quel fréquence est-on payé sur Amazon KDP ? Et à quelle fréquence vos chiffres de ventes sont-ils mis à jour ?

Ce sont deux questions qui reviennent régulièrement. À l’heure d’écrire cet article, Amazon KDP est la seule plateforme qui met à disposition des auteurs un tableau de bord où les ventes de livres sont mises à jour en quasi temps-réel.

Attention, cela peut devenir un inconvénient si vous devenez comme moi, accro à la touche refresh de votre tableau de bord de ventes, risque qui augmentera en même temps que vous vendrez plus de livres 😉 :

Voici à quoi ressemblera votre tableau des ventes du mois en cours quand vous aurez plusieurs livres différents qui se vendent tous les jours

Calculer vos royalties

Voici un simulateur qui vous permettra de vous projeter et calculer vos royalties : https://kdp.amazon.com/fr_FR/help/topic/G200735480#royalty_calculator

Budget par étape

Maintenant que nous avons envisagé l’auto-édition de votre livre sur Amazon KDP comme une future source de revenus, nous allons détailler le budget à prévoir.

Il n’y a pas de budget type pour publier un livre sur Amazon KDP : tout dépend de votre ambition et de ce que vous allez vouloir sous-traiter, ou au contraire, réaliser vous-même. Voici les différents postes de dépenses à prévoir :

  1. L’écriture du livre : vous pouvez tout rédiger, mais aussi confier certains chapitres ou parties barbantes, des recherches ou d’autres tâches d’écriture à d’autres. Vous pouvez même confier l’intégralité de l’écriture à un ghostwriter… Personnellement, j’écris tout, et c’est souvent le cas des auteurs que je coache. Mais si jamais vous ne vous sentez pas auteur dans l’âme, vous pouvez quand même publier, à condition d’y mettre le prix… Comptez minimum 500 € à 1000 € pour un livre de 20 000 mots, bien plus si vous voulez un livre très bien écrit.
  1. La correction du livre : une étape et un budget à prévoir pour éviter de publier un livre mal fini et comportant trop de coquilles ou de formulations maladroites. Une des erreurs fréquentes des auteurs débutants : il est impossible de produire un livre correct sans passer par plusieurs relectures/corrections. Ma recommandation est de faire une auto-correction à voix haute, puis de prévoir au moins 2 corrections complètes par des correcteurs professionnels. Autre option : solliciter vos proches et amis qui ont une fibre littéraire et une syntaxe irréprochable, mais vous risquez de ne pas avoir le même niveau d’implication qu’un correcteur pro.
    Budget (très variable) pour un petit livre de 20 000 mots et 2 corrections complètes : 100 à 500 €.
  1. La couverture : vous pouvez faire votre couverture vous-même, c’est ce que j’ai fait pour mon premier livre (gratuit) qui s’est téléchargé à 15 000 exemplaires. C’était honnêtement un coup de chance, et la réussite de nos autres livres n’aurait pas été possible sans le recours à des graphistes spécialisés en couvertures de livre. C’est un des budgets les plus importants que je consacre pour mes livres : entre 200 € à 350 €. Un point important : à chaque fois, je fais réaliser plusieurs couvertures différentes pour pouvoir organiser un sondage et faire choisir nos lecteurs. Ce n’est jamais ma couverture préférée qui est choisie : raison de plus pour ne pas faire votre couverture vous-même, même si vous avez des talents de graphiste…
  1. Le formatage : là aussi, vous pouvez tenter de vous débrouiller seul. Encore une fois, mon conseil est le suivant : dépensez les 50 € pour faire éditer votre livre par un pro des formats mobi et e-pub. Vous gagnerez des jours entiers de galère et éviterez de nombreuses migraines. Je suis passé par là, j’ai passé beaucoup de temps sur le formatage de mes livres et de celui d’amis auteurs pour en tirer cette conclusion : laissez ça aux pros pour un gain de temps et un résultat parfait.
    Si vraiment vous voulez « économiser » 50 € et y passer du temps, voici un tuto de mon ami et collègue auteur Ethan Joe Pingault : https://youtu.be/vTq10tJRXcE
  1. Promotion : là aussi, mon conseil est de prévoir un budget minimum de 50 à 100 €. Personnellement, maintenant que nos livres fonctionnent et font partie d’une même série, les 7 Techniques (co-écrite avec Séverin Sauzède), nous prévoyons environ 150 à 300 € de budget pour la promotion au moment du lancement.
    Nous achetons environ 50 à 100 exemplaire de nos propres ebook au moment du lancement, au prix de 0,99 €, pour les redistribuer gratuitement au moment du lancement ou pour des cadeaux un peu plus tard. Le reste est investi en publicité Facebook et Instagram dans les 2 premières semaines post-lancement.
    Je ne compte pas ici le budget publicité Amazon qui prend ensuite le relais. Notre budget pub Amazon évolue au cours de la vie du livre et est différent pour chaque livre. Je le pilote au jour le jour en fonction du retour sur investissement des publicités. En moyenne, nous investissons entre 30 et 50 € de publicité Amazon par mois et par livre.

Une chose me parait très importante à garder en tête pour vos calculs :

Ce budget est un investissement.

Ne faites pas l’erreur de considérer ces différents postes de coûts comme de simples dépenses. Il ne faut bien sûr par exploser vos coûts et investir trop, surtout si vous débutez, mais si vous n’investissez rien du tout, vous diminuez vos chances de produire un livre professionnel et vous risquez d’y passer énormément de temps…

… au détriment de l’écriture de vos prochains livres.

Pour réussir en auto-édition, vous devrez adopter une démarche professionnelle, et cela implique de prévoir un budget optimisé pour publier le livre le plus abouti en un minimum de temps pour pouvoir passer plus de temps sur l’écriture de vos prochains livres.

Bien sûr, pour chaque étape, vous pouvez décider de tout faire vous-même. C’est ce que j’ai fait pour mon premier livre… Mais si je pouvais revenir en arrière, c’est la première erreur que j’éviterais pour pouvoir faire décoller plus vite ma carrière d’auteur.

Un dernier conseil pour minimiser vos coûts et optimiser votre retour sur investissement : publiez de petits livres.

En fiction, vous trouverez des best-sellers qui font 200 pages ou moins, et en non-fiction et livres business, des livres de moins de 100 pages explosent les ventes…

De mon point de vue, vous avez plus de chances de réussir sur Amazon KDP si vous publiez 4 livres de 200 pages plutôt que 2 livres de 400 pages.

Et rien ne vous empêchera par la suite de publier une collection entière sous forme de coffret !

Calcul de retour sur investissement

Un petit calcul vaut mieux qu’un long discours pour essayer de vous convaincre de la pertinence de prévoir un budget, dès votre premier livre.

Calculons le budget minimum pour un livre professionnel de 200 pages où vous sous-traitez la correction, la couverture et le formatage.

150 € pour une correction pro, 150 € pour la couverture, 50 € de formatage et 50 € pour la promo de lancement.

Investissement total : 150 + 150 + 50 + 50 = 400 €.

Vous vendez votre livre 2,99 € en ebook et 9,99 € en broché (les prix traditionnellement appliqués par les auteurs encore peu connus).

Prix
catalogue
Royalties
par livre
Nombre
d’exemplaires
Revenus
bruts
Revenus nets
après
impôts (30 %)
Ebook kindle2,99 €2,09 €114238,6 €401 €
Livre broché9,99 €2,94 €114335,16 €
Total :573,7 €

Vous devrez vendre 114 ebooks et 114 exemplaires papier rentrer dans vos frais.

Bien sûr, ce calcul dépend de nombreux paramètres, et pour un premier livre, vous pouvez décider de réaliser vous-même la couverture et rentrer plus vite dans vos frais. Mon conseil serait néanmoins de réserver au minimum la correction complète à un professionnel.

Ce calcul est là pour vous montrer qu’il est tout à fait réaliste de rentrer dans vos frais, même en sous-traitant votre couverture et en faisant corriger votre livre par un pro.

Vendre 200 à 300 livres sera toujours possible, d’une manière ou d’une autre, et si besoin, en faisant appel à vos proches, en participant à des salons, et encore mieux à mon avis : en optimisant les paramètres SEO et de marketing digital que nous abordons plus loin dans cet article.

Dans le cas de notre calcul, à partir du 229ème livre vendu, vous réussirez à vous créer une nouvelle source de revenu. Et en sous-traitant la correction, la couverture et le formatage vous aurez économisé de précieuses semaines que vous pouvez mettre à profit pour publier un 2ème livre, puis un 3ème, puis encore d’autres !

Plus vous aurez de livre publiés, et plus vous augmentez la visibilité de vos livres, la possibilité d’en augmenter le tarif et les chances de gagner plus pour chaque livre.

En investissant ce budget à chaque fois, vous accélérerez votre carrière d’auteur, votre crédibilité et très certainement vos revenus par livre et votre retour sur investissement.

À condition bien sûr de continuer à avoir une démarche professionnelle à chaque étape de la publication et de la promotion de vos livres : c’est ce que nous continuons d’étudier dans la suite de cet article.

Vous pouvez télécharger cet article fleuve et continuer de le lire à tête reposée en cliquant ici :

Format PDF : KDP-Pdf ou Format mobi : KDP-mobi ou Format epub : KDP-epub

Avant de vous lancer sur Amazon KDP

Si ce qui précède vous a convaincu de vous lancer sur Amazon KDP, je vous conseille une première étape importante avant de vous lancer dans le grand bain :

Quel est votre Pourquoi ?

Voulez-vous vivre de vos livres ?

Avez-vous prévu d’en publier plusieurs ?

Ou cherchez-vous plutôt une nouvelle source de trafic très ciblé pour lancer ou accélérer votre business, vendre vos services, vendre un produit d’information complémentaire comme une formation ?

Ou encore, vous cherchez peut-être à :

  • augmenter le trafic de votre site ?
  • partager vos idées et acquérir de la reconnaissance sociale ?
  • dévoiler une autre facette de votre personnalité au grand jour à travers l’écriture ?
  • vous servir de l’auto-édition comme tremplin vers l’édition traditionnelle ?

Vous avez peut-être d’autres raisons qui vous sont propres : il est important de vous poser ces questions dès maintenant pour vous fixer les bons objectifs.

Quel est votre but final avec les livres et l’auto-édition ? À court/moyen/long terme ?

Voici un exemple de toutes les questions que je pose aux auteurs que j’accompagne et qui peuvent vous inspirer pour faire le point avant de passer à l’étape suivante :

Amazon KDP : éditer et publier son livre

Les principales étapes

Quelles sont les principales étapes pour publier votre livre sur Amazon KDP ?

Voici les étapes que suivent beaucoup d’auteurs, débutants ou non :

  1. Écrire le premier jet du livre
  2. Le relire entièrement soi-même
  3. Envoyer en correction (une étape indispensable parfois ignorée)
  4. Éditer/Formater le livre pour Amazon kdp : format mobi pour un ebook, pdf pour un livre broché (il s’agit des formats les plus courants, il en existe d’autres)
  5. Faire sa couverture soi-même
  6. Publier l’ebook sur Amazon Kindle en passant par la plateforme KDP
  7. Publier le livre broché sur Amazon KDP (étape parfois ignorée : je vous explique pourquoi c’est souvent une erreur de ne pas publier de livre papier)
  8. Communiquer et essayer de promouvoir son livre partout

Malheureusement, suivre ces étapes dans cet ordre est très souvent synonyme de déception et de ventes qui retombent très vite après le jour du lancement.

La plupart des auteurs, souvent débutants, empruntent cette route, et fatalement, ils obtiennent les résultats de la plupart des auteurs…

… c’est-à-dire par grand-chose.

Certes, il y a toujours une énorme satisfaction d’avoir réussi à publier un livre et d’être allé au bout de ce premier rêve d’être auteur.

Mais si vous rêvez de pouvoir vivre de vos livres comme c’était mon cas il y a quelques années, alors je vous recommande de suivre ce principe :

Communiquez, rencontrez vos futurs lecteurs et aidez Amazon à leur faire découvrir votre livre AVANT de le publier…

Lire l’article : Comment lancer son livre dans le TOP 100 Amazon Kindle.

Si vous suivez toutes les étapes décrites dans cet article, votre livre a toutes les chances de bien figurer au moment du lancement et pourquoi pas d’atteindre le TOP 100 Amazon Kindle.

Dans tous les cas, appliquez ce principe pour améliorer vos résultats :

Communiquez et fédérez des lecteurs intéressés par le sujet de votre livre AVANT son lancement !

Croyez-moi, à chaque nouveau livre, l’opération sera de plus en plus facile et de plus impactante, avec de plus en plus de personnes qui vous suivent naturellement à chaque fois, et un effet boule de neige sur vos ventes.

Plus de détails sur ces différentes techniques de communication, de marketing et de promotions croisées dans la section Promouvoir son Livre, plus bas dans cet article.

Vous cherchez une solution accélérée pour réussir en autoédition ? C’est justement l’objectif de la formation par email Vendre plus de Livres sur Amazon KDP :

>> Inscrivez-vous maintenant en cliquant sur ce lien <<

Déposer son livre, démarches administratives

Pour diminuer les probabilités de vous faire pirater ou « voler » votre livre, il est indispensable de prévoir le dépôt du livre dès que possible, avant tout transfert du fichier à vos sous-traitants et beta-lecteurs.

Note : Cet article n’a pas vocation à servir de conseil juridique. Tout ce qui suit est le fruit de mes recherches et la compréhension que j’ai des différents mécanismes de protection à disposition pour protéger votre livre. Effectuez d’autres recherches et consultez des spécialistes pour être certain de protéger votre livre dans les règles et en tenant compte de vos spécificités (pays, type de livre, niveau de protection envisagé).

Il existe plusieurs solutions, et la plus souple d’entre elles prend 5 minutes : elle consiste à vous envoyer votre propre livre par mail. Ce n’est pas la solution la plus sécurisée, et même si vous prévoyez une des autres solutions plus « fiables », utilisez-la comme solution temporaire avant toute communication.

Ça serait dommage de vous faire voler votre livre alors que cette protection ne prend que 5 minutes.

Voici les principales solutions pour déposer et protéger votre livre :

Protéger votre livre par email

Vous pouvez vous contenter de cette solution, au moins le temps d’opter pour une autre solution plus fiable, mais un peu plus complexe, quand votre livre sera complètement terminé. Pour que la protection de votre livre par mail soit efficace, il faut suivre certaines règles.

Voici le modèle du mail que j’ai utilisé pour l’un de nos livres, 7 Techniques pour Gagner du Temps, avant toute communication avec l’extérieur :

Objet du mail – Dépôt du livre : 7 Techniques pour Gagner du Temps : Le guide ultime pour augmenter sa productivité et gagner du temps pour SOI
Destinataires – Moi-même + une personne de confiance (ma compagne)
Corps du message :
Ce mail pour faire preuve et protéger le livre :
Titre : 7 Techniques pour Gagner du Temps
Sous-titre : Le guide ultime pour augmenter sa productivité et gagner du temps pour SOI.
Que je vais transmettre ce jour du 21/03/2020 à plusieurs relecteurs au format Word.
Voici le fichier correspondant : (inclure le fichier au format word et pdf avec la couverture comportant le titre et votre nom d’auteur)

Cette solution est très rapide, mais ce n’est pas la plus sécurisée, voici d’autres solutions complémentaires.

Protéger votre livre par lettre recommandée

Cette méthode est utilisée par de nombreux auteurs qui la trouvent plus sûre que l’envoi de mail à eux-mêmes. Le principe est exactement le même, en version physique, et cette solution reste abordable financièrement.

Il vous suffit d’imprimer votre manuscrit et de vous l’envoyer à vous-même, par courrier recommandé avec accusé de réception. Vous collez l’étiquette du recommandé sur le rabat de l’enveloppe pour pouvoir prouver que le courrier n’a pas été ouvert en cas de litige.

Protéger votre livre en le publiant

Dès que votre livre est publié à votre nom, il est directement protégé par le droit d’auteur. Cette méthode est très efficace, mais si vous suivez les conseils de cet article, et en particulier le recours à des sous-traitants et à des beta-lecteurs, vous ne pourrez pas attendre la publication officielle pour protéger votre livre sans prendre de risque pendant toute la période de finalisation de votre œuvre.

Pour un livre papier, vous devez faire un dépôt auprès de la Bibliothèque Nationale de France (BNF) en fournissant un numéro ISBN. Ce dépôt apporte une protection supplémentaire.

Pour un ebook, sur Amazon KDP, vous n’avez pas besoin de numéro ISBN. Le numéro ASIN d’Amazon KDP suffit. Vous n’êtes pas tenu non plus de le déclarer à la BNF.

Donc à vous de voir en fonction de votre situation, si vous publiez uniquement un ebook sur Amazon KDP, si vous publiez un livre broché aussi, si vous publiez sur d’autres plateformes ou uniquement sur Amazon KDP.

Autres solutions pour protéger votre livre

Il existe encore d’autres solutions (dépôt à la SGDL, passer par un huissier) que je n’ai pas explorées car elles me paraissent chères et j’avoue ne pas trop voir l’intérêt en ce qui me concerne.

Vous trouverez plus de détails sur ce très bon article de Virgine de Prom’Auteur : https://www.prom-auteur.com/proteger-son-manuscrit-en-france/

Plus d’infos sur l’ISBN par Anaïs Weibel ici :
https://leslivresdanaisw.fr/quand-faut-il-changer-isbn et https://leslivresdanaisw.fr/comment-obtenir-un-isbn/

Editer son livre et le formater pour Amazon KDP

Je vois encore beaucoup (trop) de livres auto-édités dont le format n’a clairement pas été réalisé dans les règles de l’art. Pire, je trouve aussi encore beaucoup de livres truffés de fautes, coquilles, erreurs de syntaxe, grammaire…

Il peut toujours subsister quelques coquilles et fautes de frappe, même dans des livres relus de nombreuses fois, et même dans des livres d’auteurs établis et publiés traditionnellement. Le zéro faute est difficile à atteindre, mais clairement, certains auteurs auto-édités ne font parfois pas le job en ce qui concerne la relecture et le formatage.

Mon conseil : ne négligez pas ces aspects ! Vous aurez besoin de l’aide de correcteurs professionnels et de beta-lecteurs : plus vous avez de relecteurs et plus vous diminuez vos chances de retrouver des coquilles qui font tâche, après la publication de votre livre.

Consommez des livres Amazon KDP

Au format Kindle et broché. Je n’écris pas ça pour faire encore plus de pub à la firme américaine de notre ami Jeff…

Ce conseil que je donne systématiquement dès le début à tous les auteurs que j’accompagne pour réussir sur Amazon KDP est pour moi primordial :

Comment comprendre les attentes de vos lecteurs sur Amazon KDP ?

La meilleure solution est d’en devenir un. Lisez des ebooks, achetez des livres brochés, et analysez leur contenu, la mise en forme, en ebook et en papier. Vous comprendrez de l’intérieur quelles peuvent être les attentes minimales de vos lecteurs et vous trouverez même des moyens de vous démarquer.

Beaucoup de livres d’auteurs auto-édités ne sont pas à un niveau de finition syntaxique et de formatage au top : c’est une occasion en or de faire mieux et de sortir du lot !

Relecture et correction

Depuis mes débuts en auto-édition, j’ai toujours pris l’habitude d’acheter un maximum de livres d’auteurs autoédités. J’étais souvent bluffé par l’imagination et la plume de ces auteurs, mais parfois rebuté par les coquilles et les erreurs de syntaxe.

Je n’envoie la pierre à personne, je suis sûr que vous pouvez trouver des erreurs dans mes livres, et aussi dans le texte des articles de ce blog 😏

Aujourd’hui, je pense que le niveau est vraiment monté d’un cran et que la plupart des auteurs qui s’autopublient aujourd’hui ont compris l’importance de produire un livre sans faute et de passer par de nombreuses relectures et corrections.

Comment faire pour produire un livre sans faute ?

J’avoue que cette question est embarrassante : aujourd’hui je n’ai toujours pas trouvé le process parfait pour mes propres livres.

Plus votre livre sera relu par des relecteurs et correcteurs différents, et plus vous réussirez à éliminer les dernières erreurs de syntaxe et maladresses.

Auto-relecture

Il me parait important de ne pas donner votre premier jet à un correcteur/éditeur, sans avoir fait une passe rigoureuse d’auto-correction.

Je vous conseille de laisser du temps après l’écriture de votre premier jet, avant de replonger dedans et de vous auto-corriger. En général, je laisse passer une semaine ou deux minimum, et pendant ce temps, je continue d’écrire.

C’est aussi un des avantages de travailler en collaboration avec un co-auteur, c’est une paire d’yeux supplémentaire pour relire et corriger le livre.

Dans tous les cas, j’effectue plusieurs relectures, au moins deux, en imprimant le manuscrit, puis en procédant à une relecture à voix haute qui permet souvent de repérer d’autres coquilles ou maladresses. Après ces deux passes minimum, je passe à deux correcteurs professionnels.

Puis, viens le moment de la beta-lecture. Nous proposons notre livre, auto-corrigé et passé par deux correcteurs, en avant-première, à nos lecteurs les plus fidèles. Normalement, il ne reste plus trop de coquilles, et nous attendons plutôt un retour de nos beta-lecteurs sur le fond plus que sur la forme, mais si vous leur demandez gentiment, certains vous feront une liste de corrections bien précieuse pour augmenter encore la qualité de votre texte.

Amélioration continue

Vous verrez certainement que la correction n’est jamais complètement terminée. Même si vous suivez toutes les étapes précédentes, il se peut que vous retrouviez une maladresse ou une coquille échappée, plusieurs mois après la publication de votre livre.

Et c’est là aussi la magie de l’auto-édition : il vous suffira de corriger votre document, de le refaire formater, et de charger cette nouvelle version dans l’interface de KDP. Quelques jours et parfois moins de 24h plus tard, la nouvelle version corrigée sera en ligne.

Formater son livre pour Amazon KDP : pensez confort de lecture !

Techniquement, il est possible de fournir votre fichier docx, directement issu de Word, au moment de publier votre livre. Pas de surprise cependant, cette solution est la plus facile, mais aussi celle qui donne les moins bons résultats de formatage.

Ne négligez pas le formatage de votre livre. Au format livre broché, si vous faites une belle mise en forme au format pdf, le résultat sera normalement conforme en version imprimée.

Mais pour un ebook, c’est plus complexe car le livre doit s’afficher correctement et être très lisible, quel que soit le support de lecture utilisé par vos lecteurs : mobile, tablette, ordinateur.

Le format mobi, que je vous conseille d’utiliser au moment de charger le manuscrit de votre ebook, permet justement de faire en sorte que le contenu de l’ebook s’affiche de manière optimale, quelle que soit la taille de l’écran du lecteur.

N’oubliez pas que de plus en plus de lecteurs lisent directement sur leur smartphone. Leur expérience de lecture doit être parfaite.

Mon conseil : passez par un pro si vous n’êtes pas vous-même un geek passionné de conversions de fichiers, d’html et de css. Vous pouvez réussir à formater correctement votre livre et être fier du résultat, surtout s’il ne comporte rien de trop technique, comme des tableaux, des mises en formes et des polices spéciales, etc.

Mais pour quelques dizaines d’euros, vous pourrez confier ce travail à des spécialistes qui formatent des centaines de livres par an et qui ont des outils et des procédures rôdées pour vous fournir un livre formaté professionnellement, parfois mieux que des livres édités traditionnellement.

Vous en trouverez par exemple sur Fiverr.

Il vous suffit de cliquer sur le lien affilié ci-dessous (vous aurez une réduction en bonus si vous n’êtes pas déjà client) et de chercher les mots clés « kindle ebook formatting » :

https://www.fiverr.com/s2/785855c017

Et en bonus, voici le template Word que j’utilise pour mes livres business :

Paperback template.docx

La couverture de votre livre

Comme pour la correction, le formatage et toutes les étapes de votre livre, vous avez la possibilité de vous débrouiller vous-même ou de confier la réalisation de votre couverture à un professionnel.

La couverture est un des éléments les plus importants pour la réussite de votre livre, et c’est une des sommes les plus importantes de mon budget de réalisation d’un livre. Je prévois en général au moins 200 à 300 euros.

J’ai réalisé moi-même ma première couverture, mais ce serait à refaire maintenant, je sous-traiterais, même pour un livre gratuit, tant l’impact peut être important.

Les critères d’une bonne couverture de livre

Il est très difficile de dire ce qu’est une bonne couverture de livre. Pour moi, il y a deux critères principaux :

  • votre couverture doit être cohérente avec les couvertures d’autres livres du même genre et dans la même thématique. On doit pouvoir trouver la thématique en quelques secondes en voyant votre couverture pour la première fois
  • le titre et le sujet doivent sauter aux yeux, même au format timbre-poste.

Ces deux points sont très importants.

Je vois beaucoup de couvertures très belles, mais soit complètement en décalage avec les couvertures de livres du même genre, soit avec un titre très peu lisible sauf en plein écran.

Avant d’être belle et de vous plaire à vous, la couverture doit servir de repère à des lecteurs assidus et clients de livres dans le même genre que le vôtre. La plus belle des couvertures fera un flop si elle ne correspond pas aux attentes des lecteurs de votre niche : ne faites pas l’erreur de faire passer votre envie avant leurs attentes.

La taille du titre est souvent trop petite : n’oubliez pas qu’il doit être lisible dans les résultats de recherche et le classement des catégories Kindle et livre brochés d’Amazon. Votre titre devrait être lisible même dans les sections où les couvertures sont les plus petites, comme la section « Inspiré de votre historique de navigation »

couverture amazon kdp

Les couvertures qui fonctionnent le mieux ne sont pas les plus belles ni les plus artistiques, mais plutôt les plus visibles et claires, même noyées aux milieu de centaines d’autres livres.

Une bonne couverture doit avant tout se remarquer en un coup d’œil et sortir du lot, tout en respectant les standards de la niche dans laquelle vous essayez de positionner votre livre.

Toutes ces raisons expliquent pourquoi je vous conseille de passer par un graphiste professionnel, et surtout un graphiste spécialisé en couvertures de livre ! Les graphistes de couvertures qui ont une clientèle importante et fidèle sont souvent ceux qui produisent des couvertures qui fonctionnent…

Vous avez donc tout intérêt de profiter de leur expérience.

Faire soi-même

Je sais que je ne peux pas convaincre chaque auteur à passer par un graphiste pro, spécialisé en couvertures de livres. S’il s’agit de votre premier livre et que vous n’avez vraiment pas de budget, alors vous pouvez tout à fait réussir votre couverture avec un outil comme Canva.

Canva est certainement un des meilleurs outils car la version gratuite est suffisante pour produire une couverture de qualité (avec certaines limitations), son utilisation est vraiment aisée, et l’outil propose de nombreux modèles pré-faits, à personnaliser. Sa bibliothèque de templates est très riche, mais attention, la plupart ne suivent pas les recommandations d’une couverture qui fonctionne.

Passer par un graphiste spécialiste des couvertures

Trouver un bon graphiste, spécialisé en couverture, n’est pas toujours facile, d’autant que certains graphistes sont plutôt inspirés par un certain genre en particulier. Difficile de trouver un graphiste spécialiste des couvertures, à la fois bon pour de la romance biker et pour des livres business. Ce n’est pas impossible, mais c’est très certainement plus difficile à trouver.

Mon conseil : allez faire une sélection des couvertures qui vous plaisent le plus parmi les auteurs à succès de votre niche. Souvent, vous pouvez trouver le nom du graphiste dès les premières pages du livre, en utilisant la fonction « feuilleter ».

Il y a de fortes chances que des graphistes dont les couvertures vous ont tapé dans l’œil et qui travaillent avec des auteurs à succès soient peu disponibles et pratiquent des tarifs plus élevés. Mais qui ne tente rien n’a rien, et cette recherche vous permettra d’affiner votre besoin dans tous les cas.

Mon ami Ethan est à la fois auteur et graphiste. Vous pouvez aussi faire appel à ses services que je vous recommande. Il a réalisé plusieurs de mes couvertures :

https://5euros.com/profil/ethanauteur

Je suis aussi passé plusieurs fois par Fiverr avec des résultats plus ou moins satisfaisants. Voici les pseudos des graphistes sur la plateforme qui m’ont proposé les meilleures couvertures :

  • hubspot_pro
  • creative_artz
  • snirz94
  • ric_studio

Autre solution : concours de designer

Une autre solution me parait très intéressante, mais qui vous coûtera sensiblement plus cher dans certains cas, qu’avec un graphiste attitré : passer par un concours.

Des sites comme DesignCrowd et 99Design organisent ce type de « concours » pour vous. Après un processus très détaillé étape par étape pour décrire votre besoin (attention, ça nécessite de communiquer en anglais pour vous offrir les services des meilleurs designers), la plateforme met en compétition des designers pour vous proposer le meilleur design.

Pour obtenir des résultats vraiment satisfaisants, vous devrez débourser 200 à 300 euros minimum. Plus vous misez, et plus la plateforme élargit l’entrée de votre concours à des designers réputés et bien classés au sein de leur système de notation interne.

Comme sur Fiverr ou d’autres plateformes, vous serez déçu par certains designs qui vous sont proposés. Mais logiquement, vous devriez aussi être agréablement surpris de certaines idées et concepts.

Gros avantage de ce système : le possibilité de faire voter votre audience pour vous aider à choisir la meilleure couverture. Il vous suffit d’envoyer le lien des résultats sur vos réseaux sociaux et par email et de demander à vos lecteurs et aux personnes qui vous suivent de voter pour élire le meilleur design.

C’est à la fois puissant pour choisir un design percutant et qui vend (ce sera rarement votre design de cœur qui est choisi) et aussi pour créer de l’attente et communiquer sur la sortie de votre livre de manière ludique en engageant votre audience.

Préparer son livre pour Amazon KDP

Votre livre est finalisé, corrigé, et idéalement, relu par des dizaines de beta-lecteurs qui vous ont fait des suggestions pour en améliorer encore la qualité.

Le fichier de l’ebook est prêt au format mobi et vous avez une couverture professionnelle de bonne qualité au format JPEG, d’environ 2Mo ou plus.

En théorie, vous avez le principal pour pouvoir enfin cliquer sur ce bouton Publier !

Mon conseil : patientez encore un peu et investissez quelques heures sur ce qui suit.

Il y a un certain nombre de questions à vous poser et des informations à préparer pour publier votre livre. Je vous conseille d’y réfléchir à tête reposée et de bien préparer toutes ces informations intelligemment : cela changera grandement les chances de réussite de votre livre.

Ne faites pas l’erreur de passer à l’étape de publication sans avoir lu ce qui suit : les choix que vous allez faire à ce stade vont conditionner vos résultats. Je sais que beaucoup d’auteurs survolent les prochaines étapes, tout enthousiastes qu’ils sont de rendre leur livre disponible aux yeux du monde. J’ai fait cette erreur et je l’ai payée cher.

Amazon KDP Select : avantages et inconvénients

Un point auquel on ne pense pas forcément au moment de publier son ebook : vous allez devoir choisir si oui ou non vous souhaitez participer au programme KDP Select : un choix stratégique à ne pas prendre à la légère !

Amazon KDP vous incite fortement à participer au programme KDP Select et essaye de vous convaincre en vous offrant de nombreux avantages. Mais aussi un inconvénient de poids : l’exclusivité sur la version numérique de votre livre.

Faut-il inscrire son ebook au programme KDP Select ?

Il n’y a pas de réponse facile à cette question, et vous devez peser le pour et le contre en fonction de votre situation. Voici une synthèse des principaux points, consultez l’article complet sur KDP Select ici pour plus de détails : KDP Select – Faut-il y inscrire son livre ?

En participant au programme KDP Select, votre livre aura un boost de visibilité et de classement. En acceptant de confier l’exclusivité de votre ebook pendant 90 jours à Amazon, vous rendez votre livre disponible gratuitement à tous les abonnés Kindle Unlimited (Abonnement Kindle pour la France), qui peuvent l’emprunter dans le cadre de leur abonnement.

Inconvénient : vous ne gagnez pas de royalties quand ils chargent votre livre dans leur bibliothèque Kindle, mais en compensation vous recevez un dédommagement en fonction du nombre de pages lues. Et c’est là que le choix est difficile.

En fonction de votre genre, du nombre de pages de votre livre, cette source de revenus en nombre de pages lues peut être très significative. C’est pour cette raison que de nombreux auteurs préfèrent laisser l’exclusivité à Amazon plutôt que de choisir la voie inverse qui consisterait à proposer leur ebook sur un maximum de plateformes alternatives.

Pour de nombreux auteurs, sortir de KDP Select n’est que très rarement compensé par les royalties qu’ils touchent sur les autres plateformes comme Kobo, Apple Books et Google Livre. Beaucoup de ceux qui ont essayé de sortir de KDP Select pour rendre leur livre disponible sur toutes les autres plateformes ont rapidement fait le chemin inverse car ils étaient perdants.

Autre avantage de KDP Select : le nombre de pages lues par les abonnés Amazon Kindle Unlimited pèse fort sur le classement de votre livre. Il semble y avoir « une prime » à l’exclusivité pour le calcul du classement des livres engagés dans le programme KDP Select.

KDP Select or Not KDP Select ?

Pendant longtemps, la plupart de mes ebooks étaient inscrits au programme KDP Select. En tant qu’auteur peu connu, c’était un outil très utile pour me distinguer dans les classements des livres de ma niche. Je suis sorti du programme KDP Select en 2020 pour différentes raisons.

D’une part, le site Side Hustle France étant de plus en plus visible, j’avais envie d’essayer de vendre les livres directement aux visiteurs et abonnés du site, chose impossible si vos livres sont inscrits sur KDP Select : l’exclusivité vaut aussi pour les ventes en direct sur votre site.

Autre point, j’ai de plus en plus de lecteurs potentiels et d’abonnés qui se plaignent de ne pas pouvoir acheter nos livres sur d’autres plateformes.

Après 4 ans d’auto-édition, j’aspire aussi à tester une voie plus indépendante, et à ne pas mettre tous mes œufs dans le même panier.

Comme de nombreux auteurs, je vais tester pour voir ce que peux donner l’auto-édition en dehors d’Amazon, mais il n’est pas impossible que je fasse le chemin inverse si les résultats sont décevants.

KDP Select est une formidable possibilité de se faire connaitre plus vite en tant qu’auteur

Si vous débutez ou si vous n’avez pas encore beaucoup de lecteurs et une audience en construction, alors mon conseil est de continuer à construire votre lectorat en passant par KDP Select.

Plus d’informations sur KDP Select ici : KDP Select – Faut-il y inscrire son livre ?

Amazon KDP et SEO : faites l’impasse à vos risques et périls

On peut reprocher beaucoup de choses à la firme Amazon, mais une chose est sûre au moment d’écrire ces lignes : Amazon KDP est un programme qui a beaucoup œuvré pour la démocratisation de l’édition.

L’algorithme d’Amazon est encore à ce jour le plus bel outil mis à disposition des auteurs pour faire connaitre leur travail, même quand ils n’ont aucune relation. J’en suis un des nombreux exemples et vous ne trouverez pas l’équivalent sur les autres plateformes.

Si vous faites l’effort de comprendre comment l’algorithme fonctionne, vous gagnerez des mois voire des années dans votre parcours d’auteur.

Pourquoi l’algorithme d’Amazon est une chance formidable

Mon regard est forcément biaisé : si j’arrive à vendre autant de livres aujourd’hui et à faire de l’écriture mon activité principale, c’est à 100 % grâce à cet algorithme.

Si mes livres sont visibles et si vous les trouvez en première page de mots-clés à potentiel pour ma niche comme « gestion du temps », « seo », « rédaction web », « indépendance financière », « side business », ce n’est pas un hasard. J’ai passé du temps à comprendre comment optimiser tous les paramètres qui sont à notre disposition pour faciliter la découverte d’un livre par ses données.

Bienvenue dans le monde du SEO Amazon et des meta-data !

Ne fuyez pas ! Promis, rien de compliqué dans ce qui suit, juste les ingrédients qu’il faut se procurer pour aider l’algorithme d’Amazon à faire découvrir plus vite vos livres à vos futurs lecteurs.

Comment transformer l’algorithme d’Amazon en machine à vendre vos livres ?

C’est ce que nous voyons tout de suite !

Amazon KDP et SEO

La bonne nouvelle, c’est que le SEO n’est pas aussi compliqué qu’on peut parfois essayer de nous le faire croire.

Le SEO, Search Engine Optimization, est l’ensemble des techniques qui peuvent vous permettre d’être visible dans un moteur de recherche. Cette discipline est très développée pour rendre des sites web visibles sur Google et les autres moteurs de recherche.

Les principes du SEO sont les mêmes sur Amazon KDP, en plus simple.

Dans tous les domaines, il y a des techniques que la plupart des gens n’utilisent pas car ça leur parait très compliqué. C’est le cas du SEO, ce qui explique que de nombreux auteurs font l’impasse, et, sans surprise, leurs résultats sont rarement à la hauteur de leurs espérances.

Un dernier argument pour vous convaincre de vous y mettre : votre plume est une arme redoutable pour le SEO et vous avez la chance de savoir la manier. Ça serait vraiment dommage de vous en passer.

Moteur de recherche et algorithme

L’algorithme d’Amazon est une formule mathématique complexe qui lui permet d’afficher les résultats les plus pertinents à partir d’une recherche par mots clés.

Parmi tous les mots-clés possibles, il en existe de meilleurs que d’autres pour faire découvrir votre livre aux bonnes personnes : c’est un des objectifs du SEO de les trouver.

Mots-clés

Au sens du SEO, un mot-clé est un groupe de mots que les client Amazon Kindle vont taper pour trouver un livre. « Gestion du Temps » ou « Romance bikers » sont donc des mots-clés au sens SEO.

C’est une des particularités d’Amazon de mettre à disposition de ses lecteurs un moteur de recherche par mots-clés. C’est cette particularité qui peut vous permettre de faire apparaitre votre livre dans les rayons virtuels d’Amazon, même si vous êtes un auteur inconnu. Et ça change tout !

Plus un mot-clé est simple, comme « gestion », plus il a de chances de renvoyer de nombreux résultats. Donc la concurrence sera potentiellement plus rude. Plus le mot-clé est précis, comme « gestion du temps » ou encore plus précis « gestion du temps personnel », plus votre livre a de chances d’apparaitre et moins la concurrence est forte.

La première étape consiste donc à trouver les bons mots-clés, à fort potentiel, à fort volume de recherche, les plus pertinents pour votre livre.

Comment trouver des idées de mots-clés ?

Il y a de nombreuses solutions pour trouver ces mots-clés.

Vous trouverez un exemple réel de recherche de mots-clés, celle que j’ai réalisée pour le livre 7 Techniques pour Adopter de Bonnes Habitudes, et que j’ai synthétisée dans cette formation vidéo :

SEO pour Auteur

Retenez les pistes suivantes :

  • faites un premier brainstorming, en partant d’une feuille blanche : quels mots saisiriez-vous dans la barre de recherche d’Amazon pour trouver un livre comme le vôtre ?
  • utilisez Amazon suggest : en commençant à saisir un mot, Amazon vous propose de le compléter à partir des recherches fréquentes effectuées par ses clients
  • Allez voir les livres qui ressemblent au vôtre, parcourez leur page de description à la recherche de nouvelles idées de mots-clés

Une fois en possession d’une liste la plus grande possible de mots-clés, la deuxième étape consiste à les trier par ordre de pertinence et de potentiel pour votre livre.

Le principe est le suivant :

Trouvez le meilleur compromis entre le nombre de recherches effectuées sur chaque mot-clé, et la pertinence pour votre livre.

Vous trouverez tous les détails sur la marche à suivre, une méthode complète et des exemples pour vous aider à trouver les bons mots-clés à potentiel dans la formation SEO pour Auteur.

Apprenez à trouver les bons mots-clés pour votre livre :

>> Inscrivez-vous maintenant en cliquant sur ce lien <<

Bien utiliser les mots-clés

Vous vous en doutez, il ne suffit pas de trouver les bons mots-clés : encore faut-il les utiliser au bon endroit et faire en sorte que votre livre devienne pertinent pour ces mots-clés aux yeux d’Amazon.

C’est en utilisant ces mots-clés aux bons endroits que vous pouvez envoyer un très bon signal à Amazon au moment le plus important du SEO de votre livre : le lancement.

Optimisez les bons paramètres, et Amazon donnera un gros coup de pouce à votre livre. À l’inverse, il y a beaucoup de pièges à éviter pour ne pas déboussoler l’algorithme.

Quelques pièges à éviter pour ne pas brouiller les pistes de l’algorithme

Ne demandez pas à vos proches d’acheter vos livres et de mettre des commentaires. S’ils ne sont pas réellement intéressés par votre genre, Amazon ne comprendra pas à qui votre livre est destiné.

Pour la même raison, ne faites pas d’échange de commentaires avec d’autres auteurs. C’est contre les règles d’Amazon, et ça rend l’algorithme aveugle.

Ne comptez pas sur Amazon KDP pour faire la promo à votre place : l’algorithme peut vous donner une tape dans le dos, mais c’est à vous de donner de l’élan à votre livre auprès de vrais lecteurs intéressés.

Meta-data

Ce sont toutes les données complémentaires que vous allez renseigner au moment de publier votre livre :

  • Titre
  • Sous-titre
  • Nom de série
  • Description du livre
  • 7 cases pour les mots-clés de votre choix
  • Les commentaires

Mettre l’un des mots-clés que vous visez, idéalement le plus à potentiel, dans votre titre, est souvent une très bonne idée si le sujet de votre livre le permet. C’est souvent beaucoup plus facile pour un livre de non-fiction.

Plus vous réussissez à insérer les mots-clés intéressants et pertinents dans les différentes meta-data, et plus vous donnez d’indications à l’algorithme d’Amazon pour qu’il propose votre livre aux bonnes personnes.

La description du livre

La description est souvent faite à la va-vite. Si vous n’y avez pas passé le temps nécessaire pour en faire un véritable texte de vente, utilisé l’intégralité des 4000 caractères, même pour un livre de fiction, et travaillé la mise en forme, alors vous compromettez très sérieusement à la fois vos ventes, et le SEO de votre livre.

Ce texte doit donner envie d’acheter votre livre en convaincant les lecteurs potentiels qui arrivent sur sa page Amazon, après le résultat d’une recherche, ou en voyant la couverture de votre livre dans un classement ou une zone du type « les clients ont aussi acheté ce livre ».

Voici les règles de copywriting à suivre pour créer une description qui donne envie d’acheter votre livre :

  • Donnez un titre engageant à votre description, une ligne qui accroche le lecteur
  • Votre texte doit être dynamique, éveiller la curiosité, susciter des émotions
  • Vous devez donner un avant-goût de ce que le lecteur trouvera dans le livre, sans tout dévoiler
  • Vous pouvez inclure un ou deux commentaires de beta-lecteurs (une astuce intéressante si vous n’arrivez pas à remplir les 4 000 caractères, en particulier en fiction)
  • Terminez votre description par un appel à l’action très clair invitant le lecteur à acheter le livre sans plus attendre

D’un point de vue SEO, votre description est aussi une opportunité de glisser subtilement les mots-clés les plus importants.

C’est en travaillant tous ces aspects, et en particulier la description de nos livres que nous réussissons régulièrement à les positionner en première page des résultats de recherche pour les mots-clés stratégiques de notre choix.

Vous pouvez vérifier en recherchant les mots-clés suivants dans la boutique kindle :

Retrouvez nos descriptions ici et étudiez leur composition pour vous en inspirer pour les vôtres :

https://www.amazon.fr/Dimitri-Carlet/e/B075C9PK1F

Vous vous dites peut-être que ces règles ne fonctionnent pas en fiction, qu’on ne peut pas faire une description aussi longue ? Détrompez-vous, certains auteurs y arrivent très bien avec comme résultat un très bon classement de leurs livres dans les résultats d’Amazon.

Note : Vous pouvez trouver d’autres exemples de descriptions très bien faites dans votre genre. Regardez surtout les livres d’auteurs auto-édités qui se classent bien, leur description est souvent une des raisons. Vous verrez aussi que les livres d’auteurs connus et publiés traditionnellement ont des descriptions souvent moins bien optimisées. Ils sont très bien classés pour d’autres raisons, comme leur notoriété, le nombre d’avis, et surtout, le nombre de ventes…

Plus d’informations pour composer une bonne description sur le fond et sur la forme ici :

https://sidehustlefrance.com/auto-edition-une-description-qui-donne-envie-d-acheter-votre-livre/

Plus d’astuces sur l’utilisation des mots-clés dans les meta-data :

videoyoutube

Vous retrouverez la méthode complète d’optimisation des mots-clés et des meta-data pour auteur dans le livre SEO pour Auteur

Publier son livre sur Amazon KDP

Si vous avez suivi les étapes de préparation, alors la publication de votre livre sur Amazon KDP est un jeu d’enfant et consiste à mettre les bonnes informations et les bons fichiers aux bons endroits.

Si vous avez seulement survolé la partie Préparation, n’oubliez pas d’y revenir pour préparer les informations avant de passer à la publication. Les meta-data sont un élément incontournable que vous devez préparer avec minutie si vous souhaitez mettre toutes les chances de votre côté de faire découvrir votre livre.

Voici une vidéo qui vous présente les principales étapes à suivre pour publier un livre avec l’exemple du livre 7 Techniques pour Gagner du Temps. Suivre ces étapes vous permettra de faire de même avec votre livre, mais attention : mon conseil est de commencer la promotion et le marketing avant de publier votre livre.

Plus d’infos sur la promotion et le marketing dans la prochaine section ou en cliquant ici : Promotion et Marketing de Livre

Publier son livre sur Amazon kdp étapes par étapes

Tout est prêt ? Meta-data au top, livre au format mobi pour l’ebook, pdf si vous publiez aussi le livre broché ? Couverture professionnelle au format JPEG et de bonne qualité (2 Mo et plus ?) ? Vous savez aussi quel prix pratiquer pour le lancement ?

Alors c’est parti pour les étapes de publication.

Créer votre compte Amazon KDP

Si ce n’est pas encore fait, vous allez devoir commencer par créer votre compte auteur sur Amazon KDP.

Si vous avez déjà un compte en tant que client Amazon, il vous suffit de vous connecter à Amazon Kindle Direct Publishing avec votre identifiant et votre mot de passe habituel ici :

http://kdp.amazon.com/

Et si vous n’avez pas de compte client Amazon, pas de panique, vous pouvez vous inscrire directement à la même adresse http://kdp.amazon.com/ en cliquant sur « Créer votre compte KDP ». Choisissez un identifiant et un mot de passe, et vous êtes bon pour devenir un auteur Amazon KDP.

Pour finaliser votre inscription et toucher vos royalties, vous aurez besoin des informations suivantes :

  • Nom et Prénom
  • Adresse
  • Coordonnées Bancaires (numéro IBAN et code BIC pour recevoir vos paiements)
  • Numéro d’identification fiscale (TIN) pour répondre au questionnaire fiscal

Pas de panique si vous ne savez pas ce qu’est le numéro TIN.

Note : tout ce qui suit est donné à titre d’information seulement. Vérifiez ces informations à la source pour votre situation personnelle ici : https://kdp.amazon.com/fr_FR/help/topic/G201723290

Si vous êtes particulier, il s’agit du NIF, le numéro fiscal de référence à 13 chiffres que vous pouvez retrouver sur vos documents fiscaux comme votre déclaration préremplie ou votre avis d’impôts sur le revenu, votre taxe d’habitation ou votre taxe foncière.

Si vous êtes auto-entrepreneur, on trouve différentes informations… En ce qui me concerne, comme beaucoup d’auteurs, j’ai renseigné mon numéro SIRET.

Il ne vous reste plus qu’à répondre au questionnaire fiscal en fournissant votre TIN étranger (ceci fonctionne uniquement si vous n’êtes pas résident américain) pour ne pas être imposée deux fois, une fois aux US, une fois en France. Mais bien sûr, vous devrez déclarer vos gains aux impôts.

Publier un ebook Kindle sur Amazon KDP

Systématiquement, je commence toujours par publier mon ebook au format kindle avant de publier le livre broché. Je vous conseille de faire pareil : vous verrez que vous gagnerez du temps au moment de publier le livre broché car la plupart des informations saisies dans le formulaire pour l’ebook seront reprises automatiquement.

Plus que quelques clics…

amazon kdp interface

Publier votre ebook, maintenant que toutes les informations sont prêtes, est certainement ce qu’il y a de plus facile. Il vous suffit de remplir toutes les informations sur les 3 onglets, et…

… Voilà !

Vous pouvez suivre ces étapes en détails dans la vidéo suivante que j’ai enregistrée à l’occasion de la sortie de notre livre 7 Techniques pour Gagner du Temps :

Lien vidéo youtube

Petit récapitulatif des informations à saisir par onglet :

  • Informations relatives à l’ebook Kindle
    • Langue principale de l’ebook
    • Titre du livre
    • Sous-titre (facultatif)
    • Série
    • Numéro d’édition (facultatif, laisser vide si vous publiez votre livre pour la première fois)
    • Auteur ou contributeur principal
    • Contributeurs
    • Droits de publication (mettre je détiens les droits pour un livre de votre création)
    • Mots-clés (voir les astuces SEO pour augmenter vos chances d’être visible ici 🙂
    • Rubriques (attention à bien les choisir : plus d’infos ici)
    • Tranche d’âge du livre pour enfants (Facultatif)
  • Contenu de l’ebook Kindle
    • Activer les DRM : je coche toujours Non même si cela augmente le risque de piratage. Je veux que mes livres soient faciles à lire et à transférer d’un écran de lecture à un autre.
    • Charger le manuscrit : téléchargez votre livre au format mobi de préférence. D’autres formats sont possibles, mais je ne vous les recommande pas : https://kdp.amazon.com/fr_FR/help/topic/A2GF0UFHIYG9VQ?ref_=_fg
    • Couverture de l’ebook Kindle : téléchargez votre couverture au format JPEG.
    • Prévisualisation : vous permet de vérifier le rendu de votre livre avant de passer à la publication.
    • Code ISBN/Éditeur : facultatif pour un ebook
    • Éditeur : facultatif
  • Prix de l’ebook Kindle
    • Inscription à KDP Select (voir les avantages et inconvénients du programme KDP Select ici : KDP Select). Attention, ce choix vous engage pendant 90 jours
    • Territoires : je choisis toujours « Tous les territoires »
    • Redevances et prix. Vous devrez choisir un prix et une formule de redevance en fonction de vos objectifs. Plus d’informations sur le calcul des royalties ici : Calcul Royalties ebook et livre broché
    • Autoriser le prêt du livre (facultatif) : je réponds systématiquement oui. Plus j’ai de lecteurs et plus je suis content 😉

Et il n’y a plus qu’à cliquer sur ce bouton publier :

amazon kdp bouton publier

Félicitations !

Dans quelques heures (souvent 24h ou moins) votre ebook sera disponible sur les boutiques Kindle du monde entier !

Vous pouvez suivre toutes ces étapes en détails dans la vidéo suivante que j’ai enregistrée à l’occasion de la sortie de notre livre 7 Techniques pour Gagner du Temps :

videoyoutube

Promouvoir son livre

Le marketing commence avant le livre !

J’aurais pu mettre cette section au début de l’article, ou avant les étapes de préparation et de publication. Je ne l’ai pas fait car je sais que beaucoup de lecteurs qui arrivent sur cette page veulent le tuto pour publier sur Amazon.

Mais pour réussir sur Amazon KDP, il ne suffit pas de mettre un livre en ligne… Ce serait trop facile. Si la majorité des auteurs gagnent moins de quelques euros par mois avec leurs livres, c’est souvent car ils ont fait l’impasse sur ce qui suit et qui est à mes yeux le plus important : Faire en sorte que des lecteurs potentiellement intéressés par votre livre le découvrent.

En d’autres termes : la promotion et le marketing !

Si le marketing et la promotion ont été inexistants avant publication, vous diminuez vos chances. Il est en effet très difficile de rattraper et de promouvoir un livre mal lancé, une fois qu’il est tombé dans les limbes du classement Amazon. Le plus simple quand le marketing et le lancement est raté consiste souvent à relancer le livre complètement.

Donc si vous ne voulez pas faire le travail deux fois, autant vous en occuper au bon moment, dès que vous savez que vous allez publier un livre.

Créer une page de capture avant de publier un livre

Vous vous dites peut-être que la priorité, c’est d’abord de finaliser votre livre ?

Vous pouvez attendre que tout soit finalisé pour commencer à communiquer, mais je vous conseille au contraire de commencer à communiquer le plus tôt possible, même si vous n’en êtes qu’au stade de l’idée de votre livre.

De nombreuses personnes rêvent de publier un jour un livre. En annonçant haut et fort votre engagement, vous réussirez à fédérer naturellement de nombreux soutiens autour de vous, des personnes qui s’intéressent à votre livre et à son sujet, mais aussi beaucoup de gens qui veulent vivre cette aventure par procuration.

Donc si ce n’est pas fait, quel que soit votre avancement, le meilleur moment pour créer une page de capture (landing page) et la partager partout en annonçant votre projet est… MAINTENANT !

Plus d’infos ici pour savoir facilement comment vous y prendre techniquement :

https://sidehustlefrance.com/landing-page-side-business/

et

https://sidehustlefrance.com/mailerlite-email-marketing-landing-pages/

N’oubliez pas : Fait vaut mieux que parfait.

Si vous hésitez et ne savez pas quelle solution technique choisir, prenez-en une, faites de votre mieux pour créer la page et la connecter à un service pour collecter vos premiers emails. Vous améliorez plus tard, au fur et à mesure, et vous n’aurez qu’à exporter le plus important : la liste d’emails de vos abonnés/lecteurs.

Quelle contrepartie pour que les gens s’abonnent ?

Vous verrez plus loin dans cet article des conseils pour créer des bonus à l’intérieur de vos livres pour que vos lecteurs s’abonnent à votre newsletter.

Mais si vous débutez et que vous en êtes à l’écriture du livre, pas besoin de bonus ! Beaucoup de primo-auteurs que j’accompagne sont étonnés de voir combien ils arrivent à rassembler de personnes autour de leur projet de livre, sans contrepartie. Racontez l’histoire de votre projet de livre, soyez vous-même et vous serez vous aussi étonné de voir combien de gens s’inscrivent pour vivre la création de votre livre et de votre lancement !

Et même si vous n’arrivez à rassembler qu’une poignée de soutiens, cela peut faire toute la différence au moment du lancement. Il vaut mieux quelques soutiens sur qui on peut compter qu’une longue liste de personnes qui se sont inscrites un peu par hasard. Croyez-moi, ça changera tout le jour J, même si les membres de votre équipe de lancement se comptent sur les doigts de la main !

Lancement de livre

Créer une équipe de lancement de beta-lecteurs est un incontournable si vous souhaitez réussir vos lancements de livres et plus généralement la promotion de vos livres.

Voici le planning détaillé que nous suivons avec mon collègue co-auteur Séverin Sauzède, pour réussir le lancement de nos livres :

https://trello.com/b/3wLjdtzn/lancement-ebook

C’est en grande partie grâce à ces différentes étapes que nous réussissons régulièrement à atteindre le Top 100 Amazon Kindle au moment du lancement, et à publier des livres qui seront rentables dès les premiers mois de ventes. N’hésitez pas à vous en inspirer pour vos lancements. Vous trouverez plus d’explications ici :

Lire l’article : Amazon Kindle : Lancer un livre dans le Top 100

Et si vous avez des questions, venez les poser en commentaires de l’article, j’y répondrai au plus vite.

Équipe de lancement et beta lecteurs pourquoi ?

Vous avez besoin d’une équipe de lancement et de beta-lecteurs pour réussir le lancement de vos livres, croyez-moi !

Si vous pensez que vous n’en n’avez pas besoin, que vous allez publier votre livre d’abord et que vous verrez bien ce qu’il se passe, alors je suis prêt à parier que vous le regretterez et que vous vous y mettrez tôt ou tard. Ce n’est pas un hasard si les auteurs auto-publiés qui réussissent le mieux y ont recours.

Vous vous dites peut-être que votre but n’est pas de gagner votre vie avec vos livres, que l’aboutissement le plus important est de publier ?

Sans équipe de lancement, vous hypothéquez surtout vos chances que votre livre soit lu. En faisant abstraction de la réussite et des ventes de votre livre, ne souhaitez-vous pas qu’il soit lu ? Que des inconnus tombent dessus et disent ce qu’ils en ont pensé ?

Constituer une équipe de lancement ne vous assurera pas de la réussite de votre livre. Mais vous en passer vous empêchera très certainement, sauf miracle, que votre livre soit remarqué et lu par des inconnus.

Constituer une équipe de lancement et trouver des beta-lecteurs

Vous êtes convaincu(e) de l’importance de l’équipe de lancement ? Parfait. Vous allez voir que c’est plus simple que ça en a l’air.

Pour un premier livre, vous cherchez à faire en sorte que des personnes intéressées par votre livre (beta-lecteurs) acceptent de s’inscrire sur votre page de capture pour lire votre livre en avant-première, avant qu’il sorte. Par la même occasion, vous proposez à toutes les personnes que votre aventure dans l’auto-édition intéressent, de s’inscrire sur la même page pour vivre les coulisses du lancement).

Si vous avez déjà publié et que vous avez déjà une audience, focalisez-vous uniquement sur les beta-lecteurs, si vous débutez, acceptez tous ceux qui sont intéressés par le livre et/ou cette aventure dans l’auto-édition, à l’exception de vos proches (très important pour ne pas brouiller les pistes de l’algorithme d’Amazon : voir la section SEO Amazon)

Vous devez avoir créé une page de capture (plus de détails et d’exemples dans la suite de cette section promotion) et pouvoir la partager là où des beta-lecteurs intéressés par votre livre peuvent se trouver.

Où trouver des beta-lecteurs ?

Si vous avez déjà publié et que vous avez un lectorat, alors partout où vous pouvez vous connecter avec eux, vous pouvez leur annoncer la sortie imminente de votre prochain livre et leur proposer en exclusivité de le lire en avant-première en tant que beta-lecteur.

Si vous n’avez pas de lectorat, ou si vous souhaitez augmenter le nombre de vos soutiens, vous pouvez aller à la recherche de beta-lecteurs :

  • Vos abonnés mails si vous en avez déjà,
  • Groupes facebooks intéressés par votre genre, le sujet de votre livre,
  • Votre page facebook si vous en avez une,
  • LinkedIn en faisant un appel aux beta-lecteurs dans un post qui explique le sujet de votre livre,
  • Instagram,
  • Youtube,
  • Votre site internet, dans un bandeau en haut du site, une pop-up ou un lien qui redirige vers votre page de capture sur la page d’accueil et/ou dans des articles de blog.

Il n’y a pas de limite : partagez le lien de votre page de capture partout où vous pensez que des lecteurs potentiels peuvent se trouver.

Vous pouvez aussi donner un échantillon, l’introduction ou un chapitre en avant-première pour inciter vos futurs beta-lecteurs à vous rejoindre.

Exemple d’appel aux beta-lecteurs

Il n’y a pas de forme spécifique ni de règles : soyez créatif !

Voici un exemple de texte d’appel aux-beta lecteurs :

Hello !
Tu viens de lire l’intro de mon prochain livre.
La fin est en train de s’écrire en ce moment : c’est une succession d’exercices rapides destinés à te permettre de reprendre le contrôle,
Et de te lancer dans un défi pour atteindre un objectif qui fait du sens pour toi.
Si tu veux faire partie des premiers à tester cette méthode, les exercices, et participer au défi, c’est très simple.
Il te suffit de faire partie de l’équipe de lancement du livre, si ce n’est pas déjà le cas, en cliquant ici :

Lien de votre landing-page

Tu auras toute la suite du livre et ses exercices de préparation.

Voici des exemples d’appels aux beta-lecteurs que nous avons lancés sur LinkedIn et Facebook :

https://www.linkedin.com/posts/severin-sauzede_gestiondutemps-livre-gratuit-activity-6733046096454545409-YXg4

https://www.linkedin.com/posts/severin-sauzede_7techniques-livre-autoedition-activity-6688443713116487680-GMcA

https://www.facebook.com/selfkaizen/posts/1514051005412824

https://www.facebook.com/SideHustleFrance/posts/2334875030141061

Vous cherchez une solution accélérée pour réussir en autoédition ? C’est justement l’objectif de la formation par email Vendre plus de Livres sur Amazon KDP :

>> Inscrivez-vous maintenant en cliquant sur ce lien <<

Réussir sa promo sur Amazon KDP

Pour communiquer avec vos beta-lecteurs, réussir votre lancement, et bien plus globalement, réussir en auto-édition en augmentant chaque jour votre lectorat, il existe deux outils indispensables : l’emailing (ou email-marketing/newsletter) et les pages de capture (landing pages).

C’est le principal point commun de tous les auteurs à succès dont j’ai étudié les techniques : ils ont concentré une grande partie de leurs efforts dans la constitution d’une liste d’abonnés mail.

Mais concrètement, comment faire ? Quelles sont les méthodes qui fonctionnent, comment procéder et quelles solutions techniques et outils choisir ?

Nous voyons ça sans plus attendre !

LeadMagnet/Landing Page

Comme je vous l’ai indiqué plus haut, pas besoin de contrepartie ou de bonus pour le lancement de votre livre et constituer une équipe de beta-lecteurs. Il vous suffit d’inviter les plus motivés en leur indiquant qu’ils auront accès à votre livre en avant-première.

Mais l’utilisation d’une landing-page et de lead-magnets est indispensable pour réussir à augmenter votre lectorat en obtenant l’adresse email de vos lecteurs. Une des meilleures solutions consiste à proposer un contenu bonus, directement dans votre livre.

Si vous ne l’avez pas fait et que vous vous apprêtez à publier votre livre sans contenu bonus : STOP !

Prenez quelques heures maintenant pour en ajouter un ! Vous me remercierez dans quelques mois quand de nouveaux lecteurs viendront grossir automatiquement les rangs de vos abonnés.

Il n’y a pas besoin de contenu bonus très difficile à créer au début. Commencez avec ce que vous pouvez proposer rapidement. Plus le bonus sera alléchant, et plus la proportion de lecteurs qui s’abonneront augmentera.

Quel bonus proposer ?

Le meilleur bonus pour un livre de fiction est un autre livre complet de fiction. Je sais, ça fait un peu mal de donner un livre entier, mais si les auteurs à succès le font, c’est parce que c’est excessivement payant à long terme.

Si vous n’avez pas d’autre livre à donner pour le moment, un chapitre offert de votre prochain livre, une petite histoire créée pour l’occasion avec l’un des personnages, ou tout extrait de votre travail et univers d’auteur peut faire l’affaire. Vous avez certainement un texte qui traine quelque part !

Pour un livre de non-fiction, les meilleurs bonus sont une checklist, un cahier d’exercice, un autre livre, un audio-book, et tout autre contenu qui peut permettre aux lecteurs de mettre en pratique ou d’approfondir les concepts et les enseignements du livre.

Pas besoin de passer des dizaines d’heures à créer votre contenu bonus. Parmi les lead-magnets que je propose pour mes livres, ceux qui ont les meilleurs résultats sont parfois les plus simples.

Note : vous pouvez indiquer la présence de ces contenus bonus sur votre couverture et dans la description de votre livre, mais attention : n’utilisez pas les termes « bonus » et « gratuit » qui sont systématiquement rejetés par les modérateurs Amazon KDP au moment de vérifier le livre que vous venez de soumettre pour publication. Contournez ce problème en indiquant simplement la nature du contenu inclus : « chapitre inédit inclus », « check-list/pack VIP/livret inclus ».

Emailing/Email marketing

Contenu bonus et emailing vont de paire. L’emailing est une arme redoutable pour faire grandir, fidéliser et engager votre lectorat.

Même si vous n’avez pas prévu pour le moment d’investir plus de temps à la rédaction d’une newsletter ou de séquences de mails automatisés, vous aurez besoin d’un logiciel d’emailing pour envoyer le lead-magnet à vos lecteurs qui se sont abonnés pour le recevoir.

Mon conseil si vous souhaitez continuer à développer votre lectorat et augmenter vos ventes : misez sur l’email-marketing, c’est pour moi l’élément le plus important pour réussir.

Les lecteurs qui achètent vos livres et qui s’abonnent aiment vous lire. L’emailing est un des meilleurs outils pour augmenter leur engagement et leur offrir des informations et des textes exclusifs qu’ils ne trouveront pas ailleurs.

Un dernier conseil : pensez à tester de A à Z en vous inscrivant vous-même. Et une fois que tout est ok, n’oubliez pas de mettre les liens de votre ou vos landing page et d’inscription à votre newsletter un peu partout : youtube, page facebook, site internet/boutique

Stratégie de prix

Quel prix faut-il choisir pour votre ebook ? Quel prix pour un livre broché ?

La question du prix est très importante et peut avoir un impact majeur sur la réussite de vos livres, au moment du lancement et plus tard.

Un prix trop fort, surtout si vous n’avez pas de lectorat et peu ou pas d’autres livres publiés, est souvent une grosse barrière à l’entrée qui peut bloquer vos ventes. D’un autre côté, un prix trop faible peut aussi diminuer vos ventes (valeur perçue).

Il n’y a pas de juste prix, et c’est à vous de choisir le prix de vos livres en fonction de vos résultats.

En ce qui me concerne, j’ai lancé mes premiers livres en gratuit. Zéro euro… L’objectif était d’avoir plus de lecteurs et de me servir de ces premiers livres pour faire grandir mon lectorat, en faisant grandir ma liste d’abonnés mails.

Mon premier livre est toujours entièrement gratuit : 7 Techniques pour Augmenter vos Revenus. J’utilise une stratégie assez classique pour une série : ce livre me permet de me faire découvrir par des lecteurs dont une partie s’abonnent à ma newsletter. Dans cette newsletter, je partage beaucoup d’informations, entièrement gratuites, et je fais aussi de temps en temps référence aux autres livres, payants, de la série.

Au départ, le prix des autres ebooks de la série était de 2.99 €, le montant à partir duquel le taux de royalties passe à 70 % (au lieu de 35 % en-dessous).

Si vous débutez, c’est ce que je vous conseille : un premier livre gratuit en permanence (voir explication ci-dessous), et d’autres livres dans une même série ou saga, à 2.99 € pour commencer, un prix psychologique pratiqué par de nombreux auteurs. Puis, quand votre lectorat s’agrandit, augmentez vos prix progressivement jusqu’à atteindre un plafond de royalties.

Mon conseil : testez l’augmentation de prix quand votre livre commence à avoir un peu de visibilité et suffisamment de crédibilité, avec par exemple au moins 20 à 50 commentaires. Mes livres brochés sont vendus à 16,99 € ce qui représente une marge d’environ 6 €. Pour des livres brochés, en particulier en fiction, les prix pratiqués sont souvent un peu plus faibles.

Publier un livre gratuit sur Amazon KDP

Pourquoi publier un livre gratuit ? Comment faire pour qu’un livre gratuit vous aide à augmenter plus vite votre lectorat, et comment procéder ?

Le débat revient constamment dans les groupes d’auteurs, faut-il proposer votre livre gratuitement ?

De mon point de vue, la réponse est oui si vous n’êtes pas encore un auteur célèbre, mais à condition de faire ce qu’il faut pour que votre livre gratuit vous soit vraiment utile.

Je sais que de nombreux auteurs sont contre l’idée de donner gratuitement le fruit de leur travail, ce que je peux comprendre. Mais il s’agit d’un calcul à long terme : il n’y a pas mieux qu’un livre gratuit pour attirer des lecteurs à découvrir vos autres livres.

Dans le lot, il y aura beaucoup de touristes, qui viennent télécharger un livre gratuit comme certains ramassent les produits gratuits distribués par la caravane du tour de France, mais parmi eux, certains deviendront des lecteurs assidus de tous vos autres livres.

Un livre gratuit est téléchargé environ 10 à 100 fois plus qu’un livre payant. Même si parmi ceux qui téléchargent votre livre, certains ne l’ouvriront jamais, l’opération est rapidement payante.

Regardez certains auteurs à succès comme Nick Stephenson, Joanna Penn et bien d’autres : ils proposent très souvent le premier livre d’une série ou d’une saga gratuitement. Ils ne le font pas par philanthropie, mais parce que ça leur permet de vendre beaucoup plus de livres !

Aujourd’hui, mon livre gratuit, publié pour la première fois en 2017, est à l’origine de l’inscription de 2 à 3 nouveaux lecteurs par jour. Au bout de 6 mois, cela représente 500 abonnés à qui j’aurai présenté mes autres livres et qui pourront me soutenir au moment du lancement de mes nouveaux livres.

Imaginez la différence que cela peut créer si vous continuez à écrire et à publier pendant plusieurs années. C’est ce qui me permet aujourd’hui de lancer chaque nouveau livre dans le top 100 kindle.

Je n’essaye pas plus de vous convaincre, j’ai déjà eu de longs débats avec d’autres collègues auteurs qui sont contre le principe du gratuit. Si vous souhaitez creuser cette option, vous trouverez un guide de A à Z pour réussir publier un livre gratuit permanent et à en faire une source de nouveaux lecteurs pour tous vos livres :

Lire le guide complet : Pourquoi et Comment Publier un Livre Gratuit sur Amazon KDP

Comment obtenir des commentaires

Les commentaires sont un des éléments les plus importants pour vendre plus de livres et vous faire connaitre et reconnaitre en tant qu’auteur.

Il n’y a rien de mieux qu’une foule pour attirer une foule. Plus vos livres obtiennent de commentaires et moins il est difficile à un lecteur potentiel de passer à l’achat.

Les commentaires sont donc un élément important de preuve sociale qui entraine un effet positif : le taux de conversion de la page de votre livre augmente. En d’autres termes, la proportion de visiteurs de la page de votre livre qui passent à l’achat augmente, ce que l’algorithme d’Amazon, assoiffé de nouvelles ventes, remarque et récompense par une meilleure mise en avant.

Un cercle vertueux peut se mettre en marche augmentant toujours plus la crédibilité, la visibilité et les ventes du livre.

Mais alors, comment faire pour obtenir plus de commentaires ? Comment font les auteurs qui réussissent à dépasser le cap des 50, 100 commentaires et même parfois plus de 1000 ?

Voici quelques pistes de ce qu’il faut faire et ne pas faire pour augmenter votre nombre de commentaires.

Ce qu’il ne faut pas faire :

  • Ne faites pas l’erreur de demander des commentaires à vos proches. C’est contraire aux règles d’Amazon et contreproductif car ça brouille les pistes de l’algorithme si ces personnes ne lisent jamais ce genre de livre
  • Obtenir des commentaires au lancement, mais ne pas avoir de stratégie pour en obtenir régulièrement de nouveaux
  • Bien sûr, vous ne devez pas acheter de commentaire, et ne pas non plus participer à des échanges de commentaires entre auteurs

Cette liste n’est pas exhaustive, vous retrouverez la liste de ce qui est déconseillé ainsi que les lien vers les directives officielles d’Amazon concernant les commentaires dans l’article :

Lire l’article complet : Comment obtenir des commentaires pour son livre autoédité sur Amazon KDP ?

Quelques pistes pour obtenir plus de commentaires

Un auteur bien établi m’a posé un jour cette question, en voyant le nombre de commentaires sur mes livres : « Mais quelle est ta technique pour obtenir des commentaires positifs ? »

Je pense que ma réponse l’a un peu déçu : « Je demande aux gens de m’en laisser… »

Si vous avez suivi tous les conseils jusqu’ici, alors vous pouvez être fier de votre livre. Pour obtenir plus de commentaires, il « suffit » en effet de les demander à ceux qui ont lu le livre, et idéalement aux lecteurs qui sont susceptibles de l’avoir apprécié.

Vous ne pouvez pas compter uniquement sur les commentaires qui arriveront naturellement. Il faudrait entre 100 et 1000 lecteurs pour obtenir un commentaire naturel. Rassurez-vous, vous n’êtes pas condamné(e) à publier un best-seller et à vendre 10 000 à 100 000 livres pour dépasser la barre symbolique des 100 commentaires.

Voici quelques pistes pour augmenter le nombre de commentaires positifs de votre livre :

  • Demander un commentaire à l’intérieur du livre
  • Demander un commentaire à ceux qui en ont déjà laissé sur d’autres livres
  • Simplifier au maximum la vie des gens à qui vous demandez un commentaire en leur donnant un lien optimisé
  • Demander un commentaire par mail à vos abonnés : encore l’emailing qui pointe le bout de son nez 😉
  • Utilisez la technique de la copie avancée en créant une équipe de lancement et de beta-lecteurs

Il y a d’autres astuces et plus de détails sur les bonnes pratiques et les pièges à éviter pour obtenir plus de commentaires dans cet article :

Lire l’article : Comment obtenir des commentaires pour son livre autoédité sur Amazon KDP ?

Amazon Ads pour promouvoir son livre

La publicité Amazon est un moyen complémentaire très intéressant pour promouvoir vos livres, avec quelques prérequis.

Certains auteurs auto-édités attendaient avec impatience de pouvoir utiliser cet outil qui est venu renforcer l’arsenal promotionnel des auteurs Amazon KDP depuis début 2020.

Les auteurs francophones pouvaient déjà faire de la publicité pour leurs livres, avec Facebook principalement. Mais le gros avantage de la publicité Amazon Ads est le suivant :

Vos publicités apparaissent directement dans la boutique Amazon, auprès d’un public qui est dans une intention d’achat, à la recherche de leur prochain livre.

Selon les retours d’expérience des auteurs, la publicité Amazon Ads serait donc plus rentable, car elle cible directement des lecteurs, clients d’Amazon, ce qui n’est pas le cas avec une publicité Facebook.

Mais attention, Amazon Ads n’est pas non plus la panacée : ne comptez pas dessus pour faire décoller votre livre si vous n’avez rien fait d’autre.

En complément de toutes les autres techniques de promotion, Amazon Ads peut être un accélérateur, mais je vous déconseille de miser dessus si votre livre n’a encore aucun vécu, ni commentaire.

Mon utilisation d’Amazon Ads :

Il y aurait beaucoup à dire sur ce sujet qui mérite un article entier ou plus ! En ce qui me concerne, je ne commence à créer une publicité pour un livre qu’à partir du moment où il obtient au moins entre 5 à 10 commentaires.

J’utilise la publicité Amazon pour la plupart de mes livres, et mes publicités sont les plus rentables sur les livres les mieux classés et notés. Plus vous avez de commentaires, et plus le retour sur investissement de vos pubs devient intéressant.

La publicité Amazon est aussi très utile en renfort de vos efforts de lancement, quelques jours après le lancement officiel, pour « pousser » la dynamique.

Donc mon conseil est de l’utiliser, de faire vos tests, sans jamais trop investir au début et en montant très progressivement votre budget journalier. Ne fixez pas de budget qui dépasse la somme que vous êtes prêt à perdre si tout ne se passe pas comme prévu, et passez-y quelques minutes par jour pour surveiller/ajuster en fonction du résultat.

Un dernier point que je trouve très intéressant : il m’arrive d’augmenter le budget d’une publicité, même quand elle n’est pas rentable. Techniquement, il m’arrive même de payer plus cher que ce que mes livres me rapportent quand des lecteurs l’achètent en passant par une de mes pubs. Je fais ça pour certains livres bien classés, car ça me permet de gagner quelques places, et de devenir premier d’une catégorie et de compenser ces pertes par des ventes naturelles obtenues grâce à ce classement.

En conclusion : Amazon Ads est un outil très intéressant, mais ne pensez pas en faire votre moyen privilégié de promotion si vous n’avez pas fait le job pour promouvoir le livre avec les autres moyens décrits dans cet article : créer une équipe de lancement, organiser un lancement en grandes pompes, mettre en place des lead-magnets et une newsletter, obtenir des commentaires, travailler le SEO de votre livre…

Site web, plateforme auteur et SEO

Avoir votre propre site web d’auteur, bien référencé sur les moteurs de recherche comme Google est un avantage supplémentaire pour réussir en auto-édition. Si je n’en parle que maintenant, c’est parce que tout ce que nous avons dit jusqu’ici, et en particulier l’objectif de faire grandir votre liste d’emails de lecteurs, est tout à fait réalisable sans avoir de site web.

Et je sais aussi d’expérience que c’est un sujet qui fait peur à de nombreux auteurs…

Pas de panique, ce n’est pas aussi compliqué d’avoir un site web professionnel et à votre image qu’on le croit parfois.

L’autre bonne nouvelle ?

90 % de ce qui fonctionne pour le SEO de vos livres dans Amazon KDP, fonctionne de la même manière pour optimiser le référencement naturel SEO d’un site web !

SEO Google pour auteur : synthèse express

Voici les points clés pour que votre site auteur vous permette d’obtenir du trafic en provenance des moteurs de recherche :

  • Quelle place viser ? C’est plus difficile pour un mot-clé très recherché, mais vous devez viser la première page de résultats, et si possible être dans les 3 premiers résultats qui concentrent près de 80 % des clics des internautes
  • Comment gagner des places ? À réputation équivalente, c’est le meilleur contenu qui l’emporte. Donc même si vous débutez, vous pouvez vous faire remarquer par votre meilleure arme en tant qu’auteur : votre plume
  • Qu’est-ce qu’un contenu de qualité aux yeux de Google ? C’est un contenu qui répond aux questions que les internautes se posent sous forme de mots-clés dans leur moteur de recherche
  • C’est pour cette raison que l’analyse des mots-clés recherchés est si importante !

Comment trouver et sélectionner les meilleurs mots-clés

Le fonctionnement est le même que pour les mots-clés de votre livre (voir étape SEO Amazon), en élargissant la méthode à tous vos livres, votre genre de prédilection et votre univers d’auteur en général.

Un avantage considérable pour établir la stratégie SEO de votre site d’auteur : il existe de nombreux outils, souvent en version gratuite, pour vous faciliter l’analyse et obtenir de très bons résultats.

Qu’est-ce qu’un bon mot-clé ?

Un bon mot-clé, au sens du SEO, est une expression de un ou plusieurs mots-clés pertinents pour vos livres et votre univers d’auteur et présentant le meilleur compromis parmi les caractéristiques suvantes :

  • Un volume de recherche élevé (donc un fort trafic potentiel)
  • Un CPC élevé (coût par clic : valeur que des annonceurs sont prêts à payer pour que leur publicité s’affiche pour ce mot-clé, tous les bons outils de mots-clés la fournissent, voir plus loin pour la liste d’outils SEO)
  • Un niveau de concurrence pas trop élevé

Visez dans l’idéal un mot-clé à volume de recherche supérieur à 100 voire 1000 recherches par mois. Pour exemple, le mot-clé « Amazon kdp » a un volume de recherche très élevé, de 12 000 recherches par mois. L’article que vous êtes en train de lire est ma vision du contenu de qualité que je peux proposer pour bien figurer dans les résultats des moteurs de recherche.

Enfin, un dernier point très important : la pertinence ! Aucun intérêt de figurer sur un mot-clé à potentiel qui n’a rien à voir avec vos livres et votre univers… C’est bien de faire venir du monde sur votre site, c’est mieux si ceux qui s’y retrouvent s’y plaisent et y passent du temps !

La technique du contenu pilier

Les algorithmes prennent de nombreux paramètres en compte au moment de choisir de classer votre site ou votre page tout en haut ou au contraire tout en bas du classement.

Parmi ces paramètres il en est un qui est de plus en plus important et qui est normalement un de vos atouts en tant qu’auteur : votre capacité à écrire un contenu très intéressant. Écrivez des articles avec autant de passion que pour écrire vos livres, et la récompense de Google est à votre portée sous forme de trafic naturel gratuit.

Les sites qui ont pignon sur rue payent parfois très cher pour que des rédacteurs écrivent des articles intéressants à même de leur rapporter du trafic.

N’hésitez pas à écrire un contenu de 2 000, 3 000, 5 000 mots voire plus. Il ne s’agit pas de remplir, mais si le sujet s’y prête, ne vous restreignez pas. Mes articles qui fonctionnent le mieux font tous plus de 5 000 mots.

Développer la réputation de votre site

À contenu égal, c’est le site le plus réputé qui sera mieux classé. Voici quelques pistes pour développer l’autorité de votre site :

  • Publiez des articles invités sur des sites dont l’autorité est plus importante que la vôtre
  • Faites des interviews de personnes connues
  • En évitant d’échanger directement des contenus, faites le tour de vos connaissances et demandez-leur de faire un lien vers l’une de vos pages

Il existe d’autres solutions pour augmenter la réputation de votre site que vous retrouverez en détail dans le livre SEO pour Auteur.

Lire aussi : SEO : Créer et référencer son site web

Faites parler de votre contenu !

Un conseil qui est valable pour vos livres comme pour vos articles de blogs : passez au moins autant de temps à écrire qu’à assurer la promotion de vos écrits.

Suivez les conseils donnés à la section « Réseaux sociaux et communication ». Soyez présent partout, insérez le lien de votre site web d’auteur, en complément des liens vers vos livres, et investissez-vous sur un réseau social où vous vous sentez à l’aise.

Ne passez pas trop de temps sur les réseaux sociaux si l’essentiel n’est pas déjà fait du côté de l’email-marketing !

Réseaux sociaux et communication

J’entends souvent que pour réussir en auto-édition, il faut énormément communiquer sur les réseaux sociaux. Et souvent, c’est une excuse que certains auteurs me servent pour ne pas s’occuper de leur marketing et de la promotion de leurs livres. Pour moi, c’est complètement faux.

Les réseaux sociaux sont bien sûr utiles, mais pour moi, en complément de tout ce que nous venons de voir.

À effort de communication égal, vous aurez de bien meilleurs résultats par l’emailing pour deux raisons :

  • Statistiquement, les taux de conversion et d’engagement sont bien plus faibles sur les réseaux sociaux que par email. Un email sera lu par au moins 20 à 30 % de vos abonnés mail. Un post sur les réseaux sociaux atteindra à peine quelques pourcents de vos followers/abonnés. Et c’est encore plus flagrant au moment qui compte le plus : quand vous donnerez le lien de votre livre pour qu’ils l’achètent ou qu’ils laissent un commentaire. Un post d’auto-promo sur les réseaux sociaux est quasi inutile et rares sont ceux qui cliqueront sur le lien. Avec une liste d’abonnés mails les taux de clics peuvent dépasser les 5 à 10 %. Je vous assure que ça fera rapidement un énorme différence,
  • Avec l’emailing, tout peut être automatisé. Une fois vos lecteurs abonnés, vous pouvez promouvoir vos autres livres et demander des commentaires dans une séquence entièrement automatisée. Il vous suffit de rédiger quelques mails bien sentis et les commentaires et les ventes augmenteront progressivement pendant que vous écrivez votre prochain livre…

Donc, même si les réseaux sociaux sont un complément de votre stratégie globale de promotion et de communication, voici des idées pour les utiliser efficacement pour augmenter la présence sociale et la visibilité de vos livres.

N’y passez pas trop de temps, surtout si vous n’avez pas fait le reste, et en particulier mis en place votre newsletter et au moins un leadmagnet et une stratégie pour que des lecteurs s’inscrivent. Les réseaux sociaux peuvent être très énergivore et chronophages, n’essayez pas de faire votre auto-promo partout, vous serez déçu des résultats.

Voici ce que vous pouvez faire rapidement sur les principaux réseaux sociaux.

Facebook : créez une page auteur en renseignant la partie à propos, et ajoutez les liens vers vos livres et profil auteur des bibliothèques en ligne où vos livres sont en vente.

LinkedIn : ce réseau peut être très intéressant pour les auteurs, en particulier pour les livres de non-fiction, mais pas seulement. Commencez par y créer un profil en incluant les liens permettant de découvrir votre travail. Profitez-en pour vous connecter ici : https://fr.linkedin.com/in/dimitricarlet

Pinterest : même si vous n’êtes pas vraiment à l’aise avec cette plateforme, vous pouvez au moins y créer votre profil auteur. Pour trouver l’inspiration, trouvez le Pinterest d’un de vos auteurs fétiches.

Instagram : il est important d’y être au moins visible aussi. Je sais que beaucoup d’auteurs s’y plaisent beaucoup et s’y connectent à de nombreux lecteurs en y partageant les coulisses de leur travail.

Twitter : plébiscité par de nombreux auteurs U.S. vous pouvez aussi vous connecter avec certains de vos lecteurs qui fréquentent la plateforme. Et si vous ne pouvez pas y passer trop de temps, encore une fois, créez rapidement votre profil auteur en insérant les liens stratégiques pour découvrir vos livres.

Youtube : la vidéo est un des moyens les plus efficaces pour donner de la visibilité à vos livres. Mais là aussi, si vous n’êtes pas à l’aise avec ce format, rien ne vous empêche de créer votre chaine auteur, même sans y publier de vidéo.

Il y a bien d’autres possibilités pour utiliser les réseaux sociaux à votre avantage : je ne vous ai présenté ici que le strict minimum et le plus rapide pour exister. Libre à vous de vous investir davantage sur le ou les réseaux ou vous êtes à l’aise. Et dans ce cas, un calendrier de communication peut vous permettre d’en obtenir le maximum de visibilité sans vous faire happer.

Aller plus loin avec Amazon KDP

Vous avez dans cet article la totalité des ingrédients que j’utilise. Si vous les utilisez aussi, nul doute que vous augmenterez la visibilité et les ventes de votre ou vos livres.

Et si vous cherchez une solution accélérée pour réussir en autoédition, c’est justement l’objectif de la formation par email Vendre plus de Livres sur Amazon KDP :

>> Inscrivez-vous maintenant en cliquant sur ce lien <<

Cet article a 13 commentaires

  1. Donze de la Vega

    Bonjour monsieur,
    Bien que j’apprécie énormément votre description pour assurer la plus grande visibilité possible de mon premier roman, terminé depuis deux mois je suis vraiment désorienté par toutes les solutions que vous proposez, je vais relire et relire tout ce que vous avez écrit.
    Mais n’étant pas familiariser avec toutes ces techniques, pourriez-vous me communiquer les coordonnées d’une personne professionnel ou non pour m’assister dans cette démarche numérique.
    Merci.
    Cordialement.

  2. Donze de la Vega

    Bonjour monsieur,
    Bien que j’apprécie énormément votre description pour assurer la plus grande visibilité possible de mon premier roman, terminé depuis deux mois je suis vraiment désorienté par toutes les solutions que vous proposez, je vais relire et relire tout ce que vous avez écrit.
    Mais n’étant pas familiariser avec toutes ces techniques, pourriez-vous me communiquer les coordonnées d’une personne professionnel ou non pour m’assister dans cette démarche numérique.
    Merci.
    Cordialement.

  3. Donze de la Vega

    Bonjour monsieur,
    Bien que j’apprécie énormément votre description pour assurer la plus grande visibilité possible de mon premier roman, terminé depuis deux mois je suis vraiment désorienté par toutes les solutions que vous proposez, je vais relire et relire tout ce que vous avez écrit.
    Mais n’étant pas familiariser avec toutes ces techniques, pourriez-vous me communiquer les coordonnées d’une personne professionnel ou non pour m’assister dans cette démarche numérique.
    Merci.
    Bien à vous.
    Cordialement.

Laisser un commentaire