Auto édition Amazon : 20 conseils pour se lancer

L’auto-édition sur Amazon KDP (Kindle Direct Publishing) attire de plus en plus d’auteurs.

La plateforme d’autoédition d’Amazon comporte en effet de nombreux avantages qui en font souvent le premier choix pour réussir à auto-publier ses livres.

Nous voyons dans cet article les avantages et inconvénients de l’autoédition Amazon, je vous donne mon retour d’expérience et mon avis après 4 ans sur cette plateforme, ainsi que 20 conseils que j’aurais aimé avoir à mes débuts, avant de me lancer.

Sommaire de l'article Afficher

Auto-édition sur Amazon : avantages et inconvénients

Si Amazon KDP est la plateforme d’autoédition privilégiée par de nombreux auteurs, c’est qu’elle comporte de très nombreux avantages, et bien sûr, quelques inconvénients.

Les avantages de l’autoédition Amazon

Voici quelques-uns des avantages de l’autoédition sur Amazon :

  • C’est gratuit : comme de nombreuses plateformes, vous pouvez y publier votre livre, au format ebook ou broché, sans frais d’entrée ni abonnement. Amazon KDP se rémunère uniquement sur vos ventes en prélevant un pourcentage de vos royalties
  • C’est très rapide : si votre livre est prêt, vous pouvez le publier et le rendre disponible sur les boutiques Kindle du monde entier en quelques clics. Une fois publié, comptez 24 h à 72 h pour qu’il soit en ligne, et souvent le jour même !
  • C’est la plateforme la plus visible pour les auteurs : avec 60 % de part de marché sur les ventes d’ebook, s’autoéditer sur Amazon est synonyme de meilleure visibilité
  • C’est la plateforme d’autoédition la plus documentée : l’aide en ligne de kdp est très fournie, et pour aller plus loin que les simples recommandations d’Amazon, vous trouverez de nombreux guides pour savoir comment publier un livre sur Amazon et réussir son lancement et sa promotion…

    … comme ici :

Lire l’article : Amazon KDP – Publier son livre sur Kindle Direct Publishing (guide étape par étape)

  • Vous êtes complètement libre : vous fixez et faites varier vos prix comme vous le souhaitez, vous gardez possession entière des droits de vos œuvres, et vous pouvez modifier le contenu de vos livres à tout moment
  • Plus de ventes et de royalties : Amazon KDP représente souvent la majeur partie des royalties des auteurs auto-édités, même quand ils font le choix de distribuer largement leurs livres sur d’autres plateformes comme Kobo/Fnac, Apple Books et les autres bibliothèques en ligne
  • Une visibilité accrue : Amazon permet aux auteurs de se faire connaitre et de créer une audience plus rapidement, ce qui peut aussi aider à se faire remarquer et à être publié par une société d’édition
  • L’abonnement Kindle peut aussi être une opportunité pour les auteurs qui participent au programme KDP Select de se faire découvrir plus vite et d’augmenter leurs redevances
  • La facilité : en quelques heures, vous pouvez réussir à publier votre livre en ebook et au format broché en maitrisant toutes les étapes
  • Votre livre est disponible : l’application Kindle est gratuite et disponible sur tous les appareils, et vos livres brochés sont imprimés à la demande et envoyés dans la foulée

Vous trouverez plus de détails sur le programme Amazon KDP, directement à la source, ici : https://kdp.amazon.com/fr_FR/help/topic/G200635650

Personnellement, je ne vois que très peu d’inconvénients à la plateforme Amazon, et pour moi un autre avantage de poids fait encore plus pencher la balance en faveur de l’autoédition sur Amazon : son algorithme et son moteur de recherche.

Pourquoi l’algorithme d’Amazon change tout

L’algorithme d’Amazon est le plus perfectionné de toutes les bibliothèques en ligne et peut se transformer en véritable machine à vendre vos livres.

Il permet d’afficher les résultats les plus pertinents à partir d’une recherche par mots-clés.

Donc si vous choisissez les bons mots clés et que vous les utilisez aux bons endroits, vous augmentez vos chances que vos livres soient découverts …

… même quand vous débutez !

Plus d’infos sur ce qu’on appelle le SEO Amazon ici :

https://sidehustlefrance.com/kdp/#Amazon_KDP_et_SEO

Autoédition Amazon : inconvénients

S’autoéditer sur Amazon comporte aussi quelques inconvénients.

  • L’image d’Amazon : de plus en plus de lecteurs et consommateurs boycottent Amazon, ce qui entraine des discussions animées pour expliquer pourquoi nos livres ne sont pas présents ailleurs et pourquoi Amazon est la solution la plus facile et puissante pour s’autoéditer
  • Le réseau de distribution des livres papiers : il n’est pas impossible de proposer ses livres papiers en dehors d’Amazon, mais c’est le parcours du combattant d’en sortir si vous avez eu une stratégie 100 % Amazon. Pas un énorme problème car les clients d’Amazon sont suffisants pour faire un volume de ventes très intéressants et vivre de ses livres.

J’ai beau chercher, je ne vois pas d’autre inconvénient majeur, et vous comprendrez pourquoi en lisant la suite.

Pourquoi j’ai choisi Amazon pour m’autoéditer, retour d’expérience

Sans Amazon, je ne serais pas auteur.

J’ai publié un livre par hasard, en lisant le livre Published de Chandler Bolt, en néonat pendant les peaux à peaux avec mon troisième fils. Je me souviens m’être dit après la lecture de ce livre :

« Pourquoi pas moi ? ».

Je me sens chanceux de vivre à notre époque, que l’autoédition existe et soit dynamisée par une société comme Amazon, par ailleurs décriée, mais qui a fait tellement pour démocratiser l’édition et faciliter l’autoédition.

Je ne me fais pas d’illusion, elle a investi dans ce secteur car elle y trouve un intérêt et un profit, mais les auteurs aussi, et je peux dire aujourd’hui que je vis de mes livres grâce à Amazon.

Tout n’est pas rose, dépendre uniquement d’Amazon comporte des risques, vous pouvez vous faire bannir ou hacker votre compte auteur du jour au lendemain.

L’autoédition sur Amazon comporte de nombreux avantages, mais comme dans tout domaine, il est déconseillé de mettre tous ses œufs dans le même panier.

C’est pour cette raison aussi qu’il est important de développer son lectorat en dehors :

  • dans votre propre liste email,
  • sur votre site auteur,
  • et (dans une moindre mesure) les réseaux sociaux

Donc le bilan est plus que positif : m’autoéditer sur Amazon a été ma meilleure décision, et si j’avais eu connaissance de ces possibilités avant, j’aurais commencé bien plus tôt.

Aujourd’hui, nous réfléchissons avec mon coauteur Séverin Sauzède à sortir du 100 % Amazon, principalement pour faire plaisir à des lecteurs qui ont leurs habitudes sur d’autres plateformes.

Nous venons de sortir de KDP Select pour tester l’accueil de nos livres sur les autres plateformes et réseaux de distribution, mais il n’est pas impossible que nous fassions le chemin inverse si les résultats laissent à désirer.

Une chose est sûre, tant qu’Amazon KDP aidera les auteurs indépendants à s’autoéditer dans de bonnes conditions et à proposer autant de nouvelles fonctionnalités pour faciliter l’édition et la publication d’un livre, elle pourra me compter parmi ses plus fidèles supporteurs.

20 Conseils avant de s’autoéditer sur Amazon

Comme de nombreux auteurs, j’ai eu beaucoup de mal à mes débuts.

Voici dans l’ordre les conseils que je me donnerais si je pouvais revenir en arrière, ainsi que les conseils que je donnerais à chaque auteur qui veut se lancer en autoédition sur Amazon

20 Conseils pour se lancer en autoédition

Vous aimez cette image ? Intégrez la gratuitement sur votre site web avec Twaino.

<a target="_blank" href="https://sidehustlefrance.com/auto-edition-amazon/" title="20 Conseils pour se lancer en autoédition" rel="noopener"><img data-no-lazy="1" src="https://sidehustlefrance.com/wp-content/uploads/2021/02/Auto-edition-amazon-3.jpg" alt="20 Conseils pour se lancer en autoédition" width="540" border="0"></a><br>Source de l’image:20 Conseils pour se lancer en autoédition | <a target="_blank" href="https://sidehustlefrance.com/auto-edition-amazon/" rel="noopener">sidehustlefrance.com</a>

1. Commence la communication et la promotion le plus tôt possible

J’avais lu ce conseil dans de nombreux livres avant de me lancer, comme l’excellent Published de Chandler Bolt, mais je n’en avais pas vraiment saisi les tenants et aboutissants.

Ça serait à refaire, je referais les choses différemment et j’aurais commencé par écrire un autre livre que le premier livre que j’avais en tête, et je l’aurais publié gratuitement.

2. Utilise la puissance du gratuit et des reader-magnets

C’est une fois que j’ai publié mon premier livre, payant, que j’ai vraiment compris pourquoi j’aurais dû commencer par le livre gratuit.

Pour des raisons mathématiques tout simplement… Un livre gratuit est 10 fois plus visible et je l’ai constaté à mes débuts.

J’avais pourtant suivi un autre principe très important : le recours à un reader-magnet, c’est-à-dire un contenu bonus, visible dès les premières pages de mon livre, téléchargeable en échange de l’adresse email du lecteur.

Le reader-magnet, utilisable quel que soit le genre, en fiction et en non-fiction, est le seul moyen efficace pour que les clients d’Amazon deviennent vos lecteurs… Sinon, ils restent des clients Amazon et vous ne pouvez pas communiquer directement avec eux.

Avec mon premier livre, payant, j’avais en moyenne un abonné par semaine. Avec le livre gratuit que j’ai publié juste après, j’avais 2 à 3 abonnés en moyenne par jour

3. Réfléchis à long terme et planifie plusieurs livres dès le début

C’est un des conseils les plus importants et il est très difficile à appréhender. Autant certains discours défaitistes d’auteurs m’énervent quand ils expliquent qu’il ne faut pas se faire d’illusion et ne pas publier pour « vendre des livres », autant il faut bien comprendre que plusieurs centaines de milliers de livres sont disponibles sur Amazon au moment où un auteur publie son livre.

Ses chances d’être visible avec un seul livre sont proches du néant. Mais ce n’est pas pour autant qu’on ne peut pas être ambitieux et rêver compléter ses revenus voire vivre de ses livres, à condition de faire le job pour promouvoir ses livres.

Pour réussir à se faire connaitre en tant qu’auteur et optimiser son marketing, une des meilleures solutions est de publier plusieurs livres.

4. Écris de petits livres

Publier plusieurs livres ? C’est déjà un travail de titan d’en publier un, non ?

Pas forcément : et si vous publiez votre livre en plusieurs morceaux ?

Pourquoi vouloir commencer par publier un pavé de 500 pages ?

Est-ce vraiment ce que les lecteurs ont envie de lire ?

De nombreux best-sellers font moins de 250 pages en fiction et moins de 100 pages en non-fiction.

Si vous avez une idée de roman épique de 500 pages ou plus, je vous conseille ardemment de réfléchir à le présenter sous la forme de 3 nouvelles qui se suivent…

Vous me remercierez un jour, on parie ?

5. Écris une série d’au moins trois livres

C’est la suite de ce qu’on vient de dire, et je vous conseille même le super combo de tout ce qu’on vient de voir :

  • Préparer la communication en amont, dès que vous commencez l’écriture et même avant
  • Réfléchir à long-terme et transformer votre projet de gros livre en série de 3 petits livres
  • Publier le premier livre en gratuit permanent pour vous faire une base de lecteurs avec, comme reader-magnet à l’intérieur, le deuxième tome de la série,
  • Publier les autres livres en sollicitant vos abonnés mails

6. Utilise KDP Select

Je me suis longtemps posé la question : KDP Select or not KDP Select ?

Vous trouverez tous les avis, favorables et défavorables. Pour moi, cette question est maintenant tranchée et je conseille systématiquement à tous les auteurs que j’accompagne d’utiliser KDP Select pour se faire découvrir.

Sauf bien sûr pour leur premier livre gratuit, car il doit être publié à zéro euro sur d’autres plateformes pour qu’Amazon accepte d’aligner le prix sur KDP.

Plus d’infos sur le gratuit permanent ici : Publier un Livre Gratuit sur Amazon kdp

Plus d’infos sur les avantages et inconvénients de KDP Select ici :

https://sidehustlefrance.com/kdp-select

7. Laisse tes proches en dehors de tes livres et fais appel à des bêta-lecteurs

Certains auteurs cliquent sur le bouton publier et ne font aucune promo, en espérant que les ventes arrivent toutes seules.

D’autres rameutent tout le quartier et saoulent tous leurs proches, amis, voisins, collègues, grands-oncles et vieilles tantes pour qu’il achètent leur livre à sa sortie et laissent un commentaire…

Les deux approches sont à éviter à tout prix.

Personnellement, j’ai choisi la deuxième option à mes débuts …

J’avais compris qu’un livre n’avait quasi-aucune chance d’exister sans promotion et soutien au lancement, mais faute d’audience, j’ai embêté tous mes proches, sans comprendre que c’est ce qui plombait mes chances dès le début.

Vous ne devriez pas solliciter des personnes qui ne font pas partie de vos lecteurs potentiels, et encore moins votre famille.

Pas seulement pour ne pas les importuner, mais surtout car ça brouille les pistes de l’algorithme d’Amazon : il n’aura aucune chance de comprendre qui est votre lecteur idéal au milieu de cette foule atypique qui n’a comme seul point commun que de vous connaitre.

Croyez-moi, je l’ai appris à mes dépends : il vaut mieux avoir le soutien de 5 ou 10 bêta-lecteurs, vraiment intéressés par votre livre, par exemple des abonnés issus de votre premier livre gratuit, ou encore des membres assidus de clubs de lectures de livres dans votre genre, que 100 personnes qui n’ont rien à voir avec la choucroute…

Et surtout, ne faites pas l’erreur de demander des commentaires à vos proches, amis ou membres de votre famille.

Découvrez pourquoi dans cet article : Comment obtenir des commentaires pour son livre autoédité

8. Ne perds pas trop de temps sur les réseaux sociaux

L’emailing et les réseaux sociaux vont de paire, mais si, comme de nombreux auteurs, vous n’avez pas le temps de tout faire, misez en premier sur l’emailing, vous gagnerez énormément de temps !

Bizarrement, de nombreux auteurs qui se disent allergiques à la promotion passent la majeur partie de leur temps à faire leur auto-promo sur les réseaux sociaux.

Non seulement, ça fonctionne très mal, mais surtout, vous êtes condamné à répéter ces mêmes efforts à chaque nouveau livre.

Les réseaux sociaux sont un feu de paille.

9. Investis dans l’email et prends un outil pro dès le début

L’emailing fonctionne beaucoup mieux et vous permet de vous exprimer auprès de lecteurs abonnés qui rêvent d’en savoir plus sur les coulisses de votre vie d’auteur.

Si je pouvais revenir en arrière, c’est la première chose que je ferais : je commencerais par investir plus de temps sur la création de ma newsletter, avant de publier mon premier livre.

C’est depuis que j’ai investi dans l’emailing que ma carrière d’auteur a décollé, et malheureusement, j’ai perdu près de deux ans pour en saisir tout le potentiel !

J’ai utilisé des outils gratuits à mes débuts (mailchimp et mailerlite). Bien que suffisants pour commencer, les inscriptions à ma newsletter ont augmenté de 20 % le jour où je suis passé à un outil pro, Activecampaign, qui avait une bien meilleure délivrabilité.

Ne faites pas comme moi : misez sur l’emailing dès le début et utilisez un outil pro.

10. Demande des commentaires dès que possible

La meilleure solution pour obtenir des commentaires, c’est de les demander, et pas à ses proches.

C’est évident, mais malheureusement, j’ai compris toute l’importance des commentaires trop tard, après plusieurs livres publiés. Et j’ai appris à les demander sans être trop lourdaud, enfin je crois 😉

Il y a de nombreuses solutions pour obtenir des commentaires et aussi des règles à ne pas enfreindre pour ne pas vous faire rattraper par la police Amazon.

Ça aussi, je l’ai appris sur le tas, et j’ai bien failli me faire clôturer mon compte auteur dès le début en ne suivant pas les règles.

Plus de détails dans l’article : Comment obtenir des commentaires pour son livre autoédité

11. Étudie mieux tes mots-clés et le SEO Amazon

Un des points forts d’Amazon pour les auteurs autoédités : son algorithme et son moteur de recherche.

Pour une tirer profit, il est important de faire une étude approfondie des mots-clés que vont saisir des lecteurs potentiels à la recherche de livres comme les vôtres.

Et d’utiliser au mieux ces mots-clés une fois que vous les avez trouvés : dans les 7 cases prévues (on peut y mettre plus que 7 mots-clés) et dans la description.

Découvrez ici les principes du SEO Amazon.

12. Travaille mieux ta description

Un élément clé pour que son livre soit découvert, la description est souvent négligée par les auteurs débutants. J’en ai fait partie, et c’est aussi un point clé que je travaillerais mieux si je pouvais remonter le temps.

C’est un des meilleurs endroits pour utiliser les mots-clés à potentiel pour le SEO de votre livre !

Découvrez ici les principes d’une description de livre optimisée.

13. Optimise ta bio et ta page auteur

Encore un point que j’ai négligé au tout début : Amazon vous offre une vitrine que vous devriez optimiser dès le début et où vous pouvez vous présenter sous votre meilleur jour.

C’est aussi une page supplémentaire où vos livres seront tous affichés et où vous pouvez vous présenter, avec une photo, et inviter vos futurs lecteurs à découvrir votre travail grâce à une bio bien écrite.

14. Organise des lancements avec d’autres auteurs

C’est le point qui a le plus impacté mes ventes de livres : inviter d’autres auteurs à se joindre à nous pour le lancement de nos livres.

Si j’avais mesuré à quel point cette stratégie de lancement peut changer la donne, j’y aurais eu recours bien plus tôt.

Attention si vous souhaitez utiliser cette stratégie à vous associer à des auteurs qui proposent des livres cohérents avec les vôtres.

Plus de détails ici : Amazon Kindle : Lancer un livre dans le Top 100

15. Investis

Autre conseil que je me donnerais si je pouvais tout recommencer : j’investirais tout de suite dans une couverture professionnelle, une correction professionnelle et un outil d’emailing pro.

J’ai créé moi-même mes premières couvertures, fait appel à la famille et au proches pour me relire et me corriger. Que de temps perdu…

Si j’avais fait les calculs différemment, j’aurais investi 300 € par livre pour sous-traiter ces parties et publier plus rapidement des livres plus professionnels.

Mon retour sur investissement aurait été beaucoup plus rapide.

16. Crois en toi et en tes écrits

Écrire et publier des livres sans audience, sans marketing et sans en vendre suffisamment est non seulement frustrant, mais surtout déstabilisant.

Mes premières années en tant qu’auteur, je passais mon temps à me demander si ce que j’écrivais était bon. Quand j’ai commencé à vendre plusieurs centaines de livres et à avoir des premiers commentaires d’inconnus, j’ai compris que le sujet était ailleurs.

La question que je me pose maintenant est la suivante :

Comment faire pour que mes livres atteignent les lecteurs qu’ils peuvent intéresser ?

Si vous vous donnez du mal à écrire des livres et à les éditer le plus professionnellement possible, alors il me semble que votre souci devrait être simplement de trouver les lecteurs à qui ils peuvent plaire. Ils existent très certainement…

C’est très libérateur comme approche.

Croyez en vous et en vos écrits, et allez à la rencontre de ceux qui auront plaisir ou intérêt à vous lire.

D’autres conseils que je donnerais et que j’ai suivis dès le début

Comme vous le voyez, il y a beaucoup de choses que je ferais différemment si j’en avais l’occasion ou si j’étais tombé à l’époque de mes débuts sur un article comme vous êtes en train de lire.

Il y a aussi des conseils que j’ai suivis et qui m’ont aidés.

17. Créé de la valeur et sois généreux sans rien attendre en retour

J’ai créé dès le début des contenus gratuits et des bonus.

J’ai cherché à aider et c’est toujours ce qui me guide au quotidien. Je pense que c’est une des raisons de la réussite de nos livres à plus long terme.

18. Créé une équipe de lancement

J’ai sollicité de l’aide dès mes débuts, et c’est ce que je conseille à tous les auteurs que j’accompagne : ne publiez pas seul.

Même votre premier livre, vous avez besoin d’impliquer des lecteurs et de leur faire vivre les coulisses de votre lancement.

Vous serez étonné du nombre de personnes intéressées par votre livre et prêtes à vous aider. Il suffit de leur demander.

Plus d’infos pour savoir où trouver des bêta-lecteurs ici : https://sidehustlefrance.com/kdp/#Ou_trouver_des_beta-lecteurs

19. Optimise ton titre et ta couverture

Des conseils ultra-importants ! Le titre doit être un savant mélange entre votre inspiration et le potentiel SEO ! Le choix du cœur est rarement le plus judicieux, quel que soit le genre de votre livre…

Idem pour la couverture : les critères d’une couverture qui vend sont rarement ceux qu’un auteur prend en compte à ses débuts. Avant d’être belle et de vous plaire, la couverture doit être cohérente avec les autres couvertures des livres du même genre, et être efficace, même aux formats les plus petits affichés sur la boutique Amazon Kindle.

Plus d’infos ici : Les critères d’une bonne couverture de livre

20. Créé ton site internet d’auteur

J’ai créé le mien dès le début, et même s’il avait très peu de visibilité, c’est le genre d’investissement qui produit ses effets cumulés dans le temps.

Comme ma liste d’abonnés mails, mon site internet est un des facteurs majeurs de la réussite de mes livres.

Comment s’autoéditer sur Amazon ?

C’est un des autres avantages d’Amazon KDP : il existe de nombreuses ressources pour vous aider à publier votre livre.

Techniquement, publier son livre en autoédition sur Amazon est assez simple.

Vous trouverez toutes les étapes clés ici :

 Amazon KDP : éditer et publier son livre

 Déposer son livre, démarches administratives

 Editer son livre et le formater pour Amazon KDP

 Préparer son livre pour Amazon KDP

 Publier son livre sur Amazon KDP

 Promouvoir son livre

 Aller plus loin avec Amazon KDP

Conclusion : faut-il s’auto-éditer sur Amazon ?

Bon, si vous arrivez jusqu’ici, je pense que vous n’avez plus de doutes sur mon conseil 😉. Franchement, l’autoédition sur Amazon, ça vaut le coup.

C’est pour moi la meilleure plateforme pour commencer votre parcours d’auteur et vous faire découvrir, que votre objectif soit de signer dans une maison d’édition, ou au contraire de développer vos ventes et vos revenus en auto-édition.

Même quand vous démarrez sans audience, si vous jouez le jeu du SEO Amazon et suivez les bonnes pratiques pour développer un marketing d’auteur moderne, alors tous vos espoirs sont permis !

Si vous avez des questions, venez les poser dans les commentaires de l’article et je ferai au mieux pour y répondre.

Et pour passer concrètement à l’action, suivez les étapes du guide complet en cliquant sur le lien ci-dessous :

Amazon KDP – Publier son livre sur Kindle Direct Publishing

2 réflexions au sujet de “Auto édition Amazon : 20 conseils pour se lancer”

  1. Une super synthèse ! J’adhère totalement à cette vision « long-termiste » et optimiste de l’auto-édition sur Amazon. Pour le vivre moi-même et voir les résultats de nos livres progresser au quotidien sur le site, je peux confirmer, d’une part, que ça marche, et d’autre part, que c’est super motivant et inspirant !

    J’ai de la chance d’avoir profité de toute cette expérience d’auteur auto-édité dès le départ. Car en effet, les occasions de se planter sont nombreuses au début, comme tu l’as bien montré.

    Répondre
    • Hello Sév et merci pour ton commentaire.
      Pour la vision optimiste, elle compte énormément. Comme dans de nombreux domaines d’ailleurs, l’état d’esprit est souvent un accélérateur de succès.
      Avoir un co-auteur au top peut aussi aider 😉

      Répondre

Laisser un commentaire