You are currently viewing Chronique du livre Side Hustle (Chris Guillebeau)

Chronique du livre Side Hustle (Chris Guillebeau)

Dans son livre Side Hustle, From Idea to Income in 27 Days, Chris Guillebeau vous propose un défi : tester une idée de business et créer une entreprise en 27 jours !

Vous rêvez de tester vos idées de business et d’obtenir un complément de revenu rapidement ? Vous cherchez une méthode simple pour enfin passer à l’action ?

Alors découvrez les étapes de la méthode express Side Hustle

Résumé du livre Side Hustle de Chris Guillebeau

J’ai appliqué la philosophie du side hustle pendant plusieurs années, au point de pouvoir prendre ma liberté et quitter mon emploi pour me concentrer sur mes propres side business. Avec du travail et de la persévérance, je vous assure que cette méthode fonctionne très bien.

Si vous voulez le raccourci, vous pouvez aussi découvrir la méthodologie Side Business avec notre nouveau livre : 7 Techniques pour Lancer votre Side Business. La méthode pas à pas pour se lancer dans l’entrepreneuriat sans risque :

Reconnaître un bon concept de Side Hustle

Dans un premier temps, il est nécessaire de réfléchir en mode projet (Side-Project) et de faire la part des choses en déterminant les idées qui ont le plus de chance d’aboutir à un résultat probant.

Plus de détails ici pour organiser votre side project :

Voici 3 questions à vous poser pour savoir si votre concept tient la route.

1. Votre objectif est-il accessible facilement ?

Le but d’un Side Hustle est de développer une activité en parallèle de votre emploi habituel. Il doit donc être à la fois compatible avec votre vie professionnelle, et les résultats doivent pouvoir être visibles le plus vite possible.

2. Votre concept est-il financièrement viable ?

Vous ne vous lancez pas dans un Side Hustle juste pour le plaisir. Même si votre concept est innovant et original sur le papier, il ne vaudra rien s’il n’est pas rentable.

3. Votre concept répond-il à une demande ?

Malgré toute la qualité de votre concept, si celui-ci tombe au mauvais moment, s’il n’est pas présenté de sorte à convaincre, ou encore s’il n’a pas de public cible, il ne portera pas ses fruits.

Pour simplifier les choses, on peut reconnaître un bon concept selon certains indicateurs. Si votre Side Hustle peut être géré facilement en plus de votre activité, que les revenus qui en découlent arrivent rapidement, et qu’il répond à une demande évidente pour laquelle vous avez potentiellement une clientèle, alors n’attendez plus pour vous lancer.

En revanche, si vous ne parvenez pas à coucher concrètement votre concept sur papier, si vous n’avez aucune idée du public à qui il s’adresse, ou que sa création nécessite une formation et beaucoup de temps, vous feriez mieux de revoir votre idée.

Chercher l’inspiration

Trouver un concept de Side Hustle est assez simple en soi. Il suffit de faire preuve d’un peu d’observation et d’analyse au quotidien. Chaque jour, au cours d’interactions sociales, vous pouvez prendre en compte ce que disent vos interlocuteurs, que ce soit dans le domaine privé ou professionnel. C’est l’un des meilleurs moyens pour savoir quelles sont leurs attentes concrètes face à un problème dont vous avez peut-être la solution.

À partir de là, vous pouvez décider de vous positionner sur l’un des trois axes de Side Hustle.

1. Devenir vendeur

Dans le domaine artistique (vente de livres, tableaux, sculptures…), artisanal (bijoux, vêtements, accessoires…) ou commercial (avec ou sans stock), il y a une multitude d’options possible pour un Side Hustle.

2. Proposer un service

Laissez-vous guider par ce que vous savez et aimez faire. La vente de service ou freelancing peut aussi bien se faire de façon physique (coach sportif ou développement personnel, tourisme…) que virtuelle (formations en ligne, monétisation…).

3. Faire de la mise en relation

Le troisième axe consiste à mettre en relation vos clients avec des produits ou des services qui ne sont pas les vôtres mais répondent à leurs attentes. Vous êtes alors rémunéré en tant qu’intermédiaire.

Choisir le bon concept

Lorsque vous pensez avoir trouvé le bon concept, ou si vous en avez sélectionné plusieurs et que vous souhaitez les comparer, il est temps de se poser des questions concrètes qui permettront de vous conforter dans votre choix :

  • Votre concept est-il inédit dans votre secteur ?
  • Apportez-vous une plus-value par votre expertise ?
  • Quelles sont les difficultés que vous devrez affronter ?
  • Quels sont les revenus minimum et maximum que vous pouvez en tirer ?
  • Que se passera-t-il dans le meilleur et dans le pire des cas ?

Une fois ces questions mises à plat, vous aurez déjà un premier aperçu de ce qu’il en est. Pour rendre les choses encore plus concrètes et objectives, il est conseillé de donner à chacun de vos concepts une appréciation générale sur une échelle à trois niveaux (Faible, Moyen et Fort) aux critères suivants :

  • La possibilité de concrétiser rapidement
  • Le montant des bénéfices et leur fréquence
  • L’instant (est-ce le bon moment pour ce concept ?)
  • La facilité de mise en œuvre
  • Votre goût pour le domaine choisi.

Dès lors, vous obtiendrez un classement dans lequel il vous suffira de prendre le meilleur concept. En cas de doute, optez toujours pour celui qui apporte les plus grands bénéfices.

Analyser le marché

Une fois le concept de votre Side Hustle choisi, vous n’avez fait que passer la première étape. Il convient alors de faire une étude de marché sur le domaine sélectionné et vos concurrents directs.

C’est l’occasion de s’intéresser de près à ce qu’ils proposent, aux tarifs qu’ils pratiquent, ou encore à la façon dont ils présentent leur activité et dont leurs clients la perçoivent. En analysant cet ensemble, vous serez à même de vous en inspirer et d’améliorer les éléments qui doivent l’être.

Concevoir une mise en situation fictive

Souvent, la mise en situation permet de faire ressortir les points forts, mais aussi les carences d’un concept. Dans le cadre d’un Side Hustle, c’est une étape essentielle pour se rendre compte de la viabilité d’un projet.

Pour cela, Chris Guillebeau invite à créer son client idéal, en imaginant à la fois ses problème dans la vie quotidienne, les besoins qui en découlent, et la façon dont vous pouvez lui apporter une solution.

Pour avoir un aperçu plus concret, rien de tel que d’écrire noir sur blanc tous les détails de client fictif. À partir de là, cherchez les axes d’approche que vous pouvez développer pour lui présenter votre offre. Vous pourrez tirer de cette étape des éléments de communication et de marketing qui pourront vous servir lors de la mise en pratique.

Pour passer du concept au concret, il y a trois pistes à suivre simultanément :

  • Quelle est votre promesse à votre client ? Il doit s’agir d’une explication courte et percutante.
  • Pour quelles raisons votre client doit-il adhérer à votre offre ?
  • Quelles sont les conditions de l’offre ? Abordez les tarifs, les moyens d’achat et de paiement, et mettez en évidence un appel à l’action.

Par ailleurs, lors de la promotion de votre activité, plusieurs outils sont à mettre en avant pour convaincre le client. Adressez-vous directement à lui, faites part de votre expérience personnelle et de votre histoire en utilisant des émotions positives, illustrez votre propos avec des chiffres et des témoignages.

Quelques astuces pratiques

D’un point de vue purement pratique, Chris Guillebeau recommande la mise en place de certains éléments.

D’un point de vue financier, il est important de séparer les revenus de Side Hustle de son compte personnel. Pour optimiser les bénéfices, faites vos factures sans délai et sécurisez 25 % de vos revenus pour les dépenses fixes. Gardez toujours un œil sur vos finances et procédez à un virement régulier de vos bénéfices sur votre compte privé.

Côté organisation, aménagez-vous un espace dédié à votre activité, et optez pour la forme juridique la moins complexe. De plus, écrivez systématiquement votre offre noir sur blanc.

Arrêter un tarif

Il n’est pas simple de fixer ses prix lorsque l’on démarre une activité. Il faut toutefois que vos tarifs soient suffisamment élevés pour vous dégager un revenu, et à la fois assez attractifs pour les clients.

Pour la vente de produits, le prix dépend de la quantité vendue. La vente en gros permet de fixer un tarif à peine plus élevé que le prix d’achat ou de production. La vente au détail en revanche nécessite des marges plus importantes.

Pour les services, établissez un tarif horaire plus élevé que votre salaire.

Les étapes à suivre pour la création

Pour la mise en œuvre de votre Side Hustle, plusieurs étapes clés doivent être passées selon votre domaine d’activité. Ces éléments pourront bien entendu être modifiés en fonction de votre évolution et de votre expérience :

  • Mettez en place un site internet (il existe des offres très accessibles)
  • Inscrivez votre activité sur les réseaux sociaux
  • Utilisez des calendriers partagés pour les réservations ou les rendez-vous
  • Sélectionnez vos moyens de paiement
  • Réfléchissez au mode de facturation à mettre en place
  • Déterminez les délais de paiement pour vos factures
  • Pour les services, écrivez au clair la nature, le tarif et le délai de facturation des prestations.

La mise en situation réelle

Il ne s’agit plus désormais de mettre en question le concept de votre Side Hustle, mais d’en tester les aspects pratiques. Pour cela, mettez-vous à la place du client et procédez à une commande ou une inscription. Vous pourrez alors déterminer les éventuels problèmes pratiques à régler selon les difficultés rencontrées.

C’est également l’occasion de réfléchir à l’amélioration de votre offre avant un premier lancement. Vous pouvez en profiter pour anticiper et dépasser certaines attentes ou pour compléter le concept initial en y apportant des bonus, par exemple.

Enfin, avant de vous lancer, réfléchissez aux futures augmentations de tarifs et au temps que vous devrez passer au quotidien sur la croissance de votre activité.

Lancer une première version

Après toutes les étapes de réflexion, plongez dans le grand bain en donnant vie à votre projet. Même si vous avez le sentiment que tout n’est pas prêt, lancez une première version de votre activité pour estimer l’impact qu’elle aura sur les clients potentiels.

Pour suivre vos statistiques, créez en amont une page Facebook qui vous permettra de suivre les données de vos visiteurs et de vous adapter.

Vient alors la phase de communication autour de votre activité. Ne soyez pas trop agressif dans votre communication. N’oubliez pas que vous apportez une solution à un problème. Si celle-ci est adaptée, elle saura convaincre les clients sans problème.

Établissez donc votre communication en vous basant sur l’histoire que vous avez créée lors de la mise en situation fictive. Tirez-en le contexte général et les avantages qui vous permettent de proposer la solution idéale, et utilisez des outils graphiques pour appuyer votre discours (illustrations, vidéos…).

Communiquer votre activité

Dans le cadre d’un Side Hustle comme pour toute activité indépendante, il ne faut pas négliger l’impact du bouche à oreille. Rapprochez-vous de vos connaissances et des réseaux organisés autour de votre domaine pour trouver des appuis et des conseils de communication.

Par ailleurs, tentez d’obtenir des avis objectifs sur votre activité en proposant aux clients de tester votre Side Hustle. Pour cela, vous pouvez imaginer toutes sortes de promotions et offres exclusives. Mettez-les à l’épreuve pour déterminer lesquelles fonctionnent le mieux dans le cadre de votre activité.

L’importance des promotions

Tout ce qui peut faire penser que votre offre est unique et exclusive est un atout pour votre communication. N’hésitez pas à user des différentes offres promotionnelles, comme les réductions, les systèmes de fidélisation ou de parrainage, ou encore les essais gratuits et les concours.

Attention, ces outils doivent permettre de lancer l’activité. Il est important que ces offres aient une véritable date de fin qui soit respectée.

Faire un premier bilan

Une fois que vous aurez engrangé vos premiers revenus complémentaires, vous pourrez procéder à un premier bilan de votre Side Hustle.

C’est là qu’il faut faire preuve d’humilité, car il est possible que vous soyez face à un échec. Dans ce cas, il est inutile de poursuivre. Cela vous ferait perdre du temps et de l’argent. Profitez-en plutôt pour réfléchir à un nouveau concept.

En revanche, si le bilan est positif, poursuivez votre aventure en améliorant petit à petit votre activité, en la développant et en augmentant les tarifs par exemple.

Concrétiser et améliorer son Side Hustle

Lorsque vous aurez trouvé vos premiers clients, faites toujours en sorte de les garder et de les fidéliser. Mieux vaut chercher à leur vendre davantage que de partir en quête de nouveaux clients.

Puis, après un certain temps passé à gérer votre Side Hustle et à en tirer un complément de salaire, vous pourrez vous poser la question de l’automatisation. Cela pourra devenir nécessaire lorsque vous devrez gérer un grand nombre de clients sans perdre de temps.

Enfin, notez que vous n’avez aucune obligation de faire évoluer votre Side Hustle vers un concept de plus grande envergure. L’important est que vous soyez satisfait de votre activité, tant d’un point de vue personnel que financier.

fiche lecture du livre de chris guillebeau

Fiche récap du livre

Voici une version encore plus synthétique du livre qui reprend la décomposition jour par jour des 27 jours pour passer de l’idée aux revenus comme promis dans le sous-titre du livre de Chris Guillebeau

Jour 1 – Objectifs d’un Side Hustle

  • Augmenter vos revenus dans un but précis,
  • Créer une source de revenus durable et permanente qui fait une réelle différence dans votre qualité de vie,
  • Remplacer ou dépasser le revenu de votre emploi actuel.

Jour 2 – Profil Type d’une Idée de Side Hustle

Idées à Haut Potentiel :

Réalisables :

  • rapportent rapidement,
  • gérables en plus de votre activité principale,
  • qui vous passionnent,
  • vous visualisez facilement les prochaines étapes,
  • vous pouvez passer à l’action rapidement,
  • compétences que vous avez ou facile à acquérir,
  • pas besoin de beaucoup de temps ou de ressources,
  • moyen facile pour être payé,
  • rapide à gérer au quotidien,

Rentables :

  • facile d’expliquer le bénéfice principal en 1 phrase ou 2,
  • avantage clair pour les clients potentiels,
  • possibilités de revenus passifs et récurrents,

Persuasives :

  • les bonnes idées au bon moment,
  • répondent à un problème ou facilite la vie de clients potentiels,
  • difficile pour les clients de dire non.

Jour 3 – Exemples d’Idées

  • Vendre des objets artisanaux sur etsy.com,
  • cours/formation en ligne dans votre domaine d’expertise,
  • blog,
  • podcast,
  • acheter des articles pour les revendre,
  • devenir coach,
  • freelance,
  • site web avec zone abonnés payante,
  • écrire et publier un livre

Jour 4 et 5 et 6 – Sélectionner votre idée

Pour chaque idée :

  • quelles sont les opportunités uniques ?
  • quels sont les challenges majeurs à surmonter ?
  • quels sont les principales étapes pour lancer votre idée ?
  • combien cela va vous coûter ?
  • quels obstacles peuvent vous bloquer ?
  • à quel point sera-t-il facile de concrétiser votre première vente?
  • quelqu’un a-t-il déjà fait quelque chose comme ça avant?
  • si tout se passe bien, quel sera le scénario idéal?
  • si tout se passe mal, quel est le scénario catastrophe ?
  • bénéfice potentiel (revenus – dépenses) optimiste ?
  • bénéfice potentiel pessimiste ?

Comparez maintenant vos idées en attribuant une appréciation Faible, Moyen, Fort à chacun des
critères :

  • Faisabilité (pouvoir transformer très rapidement l’idée en action),
  • Rentabilité (possibilité de gains rapides, récurrents et passifs),
  • Persuasion : (la bonne idée au bon moment),
  • Efficacité (rapidité d’exécution et de suivi),
  • Motivation (à quel point cette idée vous passionne),
  • Choisissez l’idée qui a la meilleure appréciation générale et passez à l’action !

JOUR 7 Benchmarking

Regardez ce que font les autres et récoltez un maximum d’informations sur les offres existantes :

  • avantages et points faibles ?
  • Qu’allez vous faire mieux que la concurrence ?
  • Comment votre idée sera meilleure ou différente ?

Pas besoin d’être meilleur partout, mais simplement améliorer ou compléter quelques points.

JOUR 8, 9 et 10 : Imaginez votre client idéal, rédigez votre offre et créez votre histoire

Votre client idéal / avatar : Imaginez-le et écrivez-lui une lettre.

Contenu de votre offre :

  • Promesse : bénéfice de ce que vous vendez pour votre client, déclaration courte et audacieuse,
    attire l’attention et met en avant l’avantage immédiat pour les clients.
  • Pitch : pourquoi ils devraient acheter ou s’inscrire et pourquoi maintenant ?
  • Prix : combien cela coûte d’acheter ou de s’inscrire (et comment le faire) ? ce que coûte votre
    produit ou service, ce que comprend votre produit,
  • un appel à l’action : cliquez sur ce bouton, inscrivez-vous ici, …

Rédigez votre offre : écrivez à une personne, pas à un groupe, un objectif pour chaque mot, utiliser des chiffres dès
que possible, susciter des émotions positives : joie, surprise, réconfort, utiliser des témoignages (preuve sociale), utiliser des verbes d’action, texte amusant, dynamique, enthousiaste.

JOUR 11 Quelques points de « logistique »

  • Utilisez un compte bancaire séparé et une carte de crédit dédiée,
  • payez comptant,
  • mettez au moins 25 % de votre revenu de côté pour les taxes et frais,
  • facturez rapidement,
  • mettez par écrit toute offre de service,
  • structure juridique la plus simple possible,
  • suivez vos revenus et vos dépenses,
  • utilisez un espace de travail dédié,
  • transférez régulièrement vos bénéfices sur votre compte personnel.

JOUR 12 Choisissez le prix de votre offre

  • Produits vendus en grandes quantités : vous pouvez facturer un prix légèrement supérieur au coût et réaliser un bénéfice,
  • produits de volume inférieur : votre marge devra être beaucoup plus élevée,
  • service : revenu horaire supérieur à votre salaire, temps de préparation inclus.

JOUR 13 et 14 Eléments clés :

  • site internet (< 5 € /mois),
  • réseaux sociaux : optimisez votre présence sur un ou deux réseaux et inscrivez votre Side Hustle sur les autres réseaux sociaux même si vous ne les utilisez pas,
  • outils de calendrier : pour les formateurs, coachs et consultants. Ex :https://calendly.com/
  • workflow : processus détaillé de vente ou de service,
  • paiement : Paypal, Shopify, Stripe,
  • facturation : d’avance, partielle ou à l’achèvement : rester simple et conforme à ce qui se pratique dans ce secteur,
  • prévoir un système de relance pour les clients qui ne payent pas rapidement,
  • contrat minimum : nature du service, combien et quand vous serez payé

JOUR 15 Décrivez et testez votre processus de vente

Vérifiez toutes les étapes en jouant vous-même le rôle du client. Que se passe-t-il si les utilisateurs ne reçoivent pas l’e-mail ? en cas d’adresse de livraison incorrecte ? si un article est manquant ? session de coaching : votre calendrier s’adapte-t-il à différents fuseaux horaires ?

JOUR 16 – Optimisez

Promettez moins et dépassez les attentes, quels autres besoins ont vos clients ? planifiez à l’avance des augmentations de prix régulières.

JOUR 17 Publiez votre offre!

Démarrez avant de vous sentir complètement prêt, en version Beta et continuez à travailler sur votre offre, obtenez vos premiers commentaires clients et même quelques ventes.

JOUR 18 Commercialiser

Communiquez sur les avantages : comment ce que vous proposez va aider les gens, leur faciliter la vie, les amuser, les combler. Reprenez la lettre à votre client idéal pour rédiger votre annonce.

JOUR 19 Demandez l’aide de 10 personnes

Contactez quelques personnes clés dès que possible pour obtenir de l’aide : des supporters, des mentors/experts, des figures d’autorité, des clients tests.

JOUR 20 Testez

Votre produit ou service : rabais de 10% ou livraison gratuite, votre offre / description : version longue ou courte, ordre des mots, appels à l’action, témoignages d’expert ou clients satisfaits, votre prix : essai gratuit, à prix réduit, pas d’essai ?

JOUR 21 Offres promotionnelles

Efficaces pour augmenter vos revenus : remise, vente flash, réduction sur la prochaine commande, parrainage, programme de fidélité, échantillons gratuits et offres d’essai, concours.

JOUR 22 et 23 Encadrez votre 1er Euro

Analysez vos résultats et décidez des suites à donner. Célébrez vos premiers revenus. Ils sont la promesse des prochaines rentrées d’argent

JOUR 24 Développez ce qui fonctionne, abandonnez le reste

Votre Side Hustle ne vous rapportera pas plus si vous ne changez rien : passez à l’action et définissez de
nouveaux objectifs en fonction des réponses à ces questions :

  • Qu’est-ce qui fonctionne et comment pouvez-vous encore le développer?
  • Que pouvez-vous automatiser / externaliser?
  • Comment pouvez-vous augmenter les revenus sans y passer beaucoup plus de temps?
  • Pouvez-vous augmenter le prix?

JOUR 25 Cherchez à augmenter vos revenus

Vendez plus à vos clients actuels en «remixant» votre offre : version premium, mise à jour, nouvelle édition…
Que pouvez-vous faire d’autre pour eux ?

JOUR 26 et 27 Automatisez et finalisez

Documentez et automatisez au maximum les processus de vos systèmes (gestion de contacts / CRM, outils de collaboration / gestion de projet).

Un Side Hustle est différent d’une entreprise traditionnelle ou d’une startup : vous n’êtes pas obligé d’augmenter sa taille, ou d’embaucher. Il n’y a pas une « bonne manière » pour votre Side Hustle, mais plutôt votre manière.

Pour aller plus loin

La lecture de Chris Guillebeau a été un tournant pour moi. J’ai appliqué ses principes et les ai adaptés à mes besoins pour repenser totalement ma vision du travail et de l’indépendance financière.

Après des années de pratique, j’ai condensé toutes mes connaissances et ma méthodologie Side Hustle dans un livre unique. Si vous souhaitez découvrir ce que j’ai appris sur le sujet, pouvoir sélectionner votre meilleure idée de Side Hustle, apprendre comment passer à l’action et disposer d’outils concrets pour le faire, je vous explique tout dans « 7 Techniques pour Lancer votre Side Business ».

Découvrez la méthode Side-business dans le livre 7 Techniques pour Lancer votre Side Business, le guide pas à pas et express pour transformer vos idées et vos compétences en source de revenu.

Bon Side Hustle à vous !

La publication a un commentaire

Laisser un commentaire