LVSH 006 – Auteur, Blogueur, Youtubeur et salarié à temps plein - avec Jeanviet – Partie 2

La voix du Side Hustle épisode 6

Dans ce nouvel épisode de la voix du side Hustle, nous retrouvons à nouveau Jeanviet, pour la deuxième partie de son interview. Si vous ne l’avez pas encore fait, je vous invite à écouter la premiere partie ici :

Partie 1 de l’interview : https://sidehustlefrance.com/jeanviet/

Jeanviet YouTubeur Auteur et Blogueur

Dans cette deuxième partie, Jeanviet nous parle de son organisation et nous explique comment il fait pour développer ses business à peu de frais, par des partenariat et des échanges de services entre entrepreneurs. Et on rentre plus en détails sur le sujet de l’édition de livre, de l’auto-édition et de son passage à l’édition traditionnelle, sur les tendances du marché et les différents formats de livre : ebook , livre papier et livre audio.

Et Jeanviet partage avec nous les recettes qui lui permettent d’avoir des succès d’audience à chacun de ses nouveaux projets.

Venez nous dire ce que vous avez pensé de cet interview dans les commentaires, et n’oubliez pas de vous abonner au podcast pour être averti de la sortie des nouveaux épisodes.

Les liens importants de cet épisode :

Partie 1 de l’interview : https://sidehustlefrance.com/jeanviet/

Retranscription complète :
[spp-transcript]

7 réflexions au sujet de “LVSH 006 – Auteur, Blogueur, Youtubeur et salarié à temps plein - avec Jeanviet – Partie 2”

  1. Super interview. Très riche ! Merci Dimitri !!

    Répondre
    • Merci Amin. Content que ça te plaise 🙂
      Des projets de side hustle ? Intéressé par un des sh de Jeanviet : auto-edition ? Blog? Chaine youtube ?
      Bons projets à toi !

      Répondre
  2. Très intéressant ce podcast avec Jeanviet !

    Je suis plutôt d’accord avec toi Dimitri pour ce qui est de déléguer. Cependant il est vrai que Jeanviet met le doigt sur un point important : la difficulté de déléguer / sous-traiter, à travers le statut de micro entrepreneur.

    Deuxième point, déléguer, sous-traiter, doit être vu comme un investissement, cette pratique doit être intégrée dans notre mindset, en tant qu’entrepreneurs !

    Répondre
    • C’est vrai qu’on ne peut pas déduire ses frais en tant qu’AE, mais le statut comporte bien des avantages.
      Comme tu dis, sous-traiter n’est pas seulement un coût, mais un investissement qui permet de se concentrer sur ses talents et gagner du temps et de l’argent en mettant à profit le talent des autres
      Ça me paraissait important d’en parler car je vois beaucoup de projets bloqués car on a souvent l’envie de tout faire soi-même pour economiser, et c’est souvent un très mauvais calcul.
      Et si vraiment 300 euros pour un site internet ou autre sont un trop gros investissement, il y a toujours la possibilité de commencer en freelance sur ses competences pour reunir la somme, ou proposer de l’echange de service. On a tous des talents que l’on peut mobiliser et sur lesquels on a intérêt à se concentrer.

      Répondre
  3. Puisqu’on parle de retranscription dans ce podcast, j’en profite pour féliciter Sev qui fait un job de malade à chaque podcast !!! Il faut que j’écoute son podcast, d’ailleurs. Par curiosité, combien de temps te prends une transcription de 40 mn d’audios ? Quels outils utilises-tu ? Et combien tu factures cela à Dimitri 🙂

    Répondre
  4. Hey, salut Jeanviet ! Merci beaucoup pour ton compliment ! On m’a aussi félicité sur le groupe FB Side Hustle France pour mes transcriptions, ça fait très plaisir. Car certes, c’est un sacré boulot. Comme tu en parles toi-même dans le podcast, tu dois très bien en avoir conscience 😉 Ton retour m’en fait d’autant plus chaud au cœur !

    Alors, je suis justement en train de travailler quotidiennement sur la retranscription du prochain épisode. J’ai compté environ 20 minutes de boulot pour la retranscription brute de 8 minutes d’audio, soit 1 h 40 pour 40 minutes d’audio. Mais après, il faut bien compter, je dirais… 1 h 30 pour relire et corriger les fautes, puis passer le texte dans Scribens. Comptons ensuite, quoi… 15 minutes pour réunir les sources, et je pense qu’on termine au total sur 3 h 25. Bien sûr, c’est assez variable, mais ça donne un ordre d’idées.

    J’ai essayé plusieurs « set-up » pour retranscrire de la manière la plus automatisée possible, mais rien ne marche bien à mes yeux. Ma solution actuelle : je fais tourner le podcast sur le pc portable, j’écoute une ou deux phrases, je mets en pause, et je les dicte sur l’appli Word sur le smartphone (avec le dictaphone Android de base). Doigt de la main gauche sur la touche « entrée’ du pc portable, et téléphone dans la main droite : j’écoute, je pause, je dicte, et rebelote.

    Quand le rythme n’est pas trop effréné, je peux essayer de dicter en même temps que j’écoute quelques instants, mais je perds vite le fil, et dois mettre l’audio en pause.

    J’ai très longtemps bossé en dictant mes articles, donc je maîtrise bien la dictée sur le téléphone, qui est vraiment de très très bonne facture quand on a l’habitude de savoir lui parler.

    Pour la facturation, en vrai, c’est un peu au petit bonheur la chance ^^’ Nous n’avons pas réellement de tarif fixe. Et je ne sais pas si Dimitri voudrait trop que j’en parle ici ? Ou alors, c’est moi qui suis pudique haha.
    Je peux te dire que selon mes calculs, sur la transcription en cours, et si j’ai bien estimé le temps de relecture, je suis sur un taux horaire d’environ 22 et des poussières €/h.

    Bon, désolé d’avoir été un peu long, mais j’aime bien parler de mon taf !

    Merci encore pour ton message Jeanviet, et bien sûr, pour ta super interview ?

    Répondre

Laisser un commentaire