Commencez à enseigner en ligne et monétisez votre savoir

Note : Cet article est un article invité de Renaud Demaret

Comme je l’explique dans mon cours pour transformer une passion en business, il est possible de gagner de l’argent avec n’importe quoi.

L’enseignement en ligne est une de ces nombreuses façons. Et aujourd’hui je vais partager avec vous des conseils que vous pourrez mettre en application rapidement pour gagner de l’argent en enseignant en ligne.

Afin de vous faciliter la lecture, je vous propose un parcours qui répondra à la majorité de vos interrogations avant de vous lancer (vous pouvez aussi suivre ma formation sur comment gagner 100€/mois en enseignant en ligne pour bien vous préparer).

Votre revenu mensuel dépend de votre nombre d’élèves, et du prix de vos cours

On pourrait résumer ce que peut vous apporter ce side hustle business à une formule très simple :

Nombre d’élèves x prix d’un cours = Votre revenu mensuel

Comment faire pour réussir dans ce type de business et devenir un top enseignant et en vivre ? Vous pouvez avoir des milliers d’élèves et vendre à petit prix (comme je peux le faire sur mon offre d’abonnement à mes formations webmarketing), ou alors vous pouvez adopter l’approche totalement opposée, c’est à dire avoir très peu d’élèves mais vendre des cours très chers…

Mise en situation :

500 élèves x 10€ = 5000€/mois

25 élèves x 200€ = 5000€/mois

Vous avez deux approches : celle des produits d’entrée de gamme, ou celle des produits premium…. Vous pouvez en choisir une, ou combiner les deux. Mais vous avez plus de chance de gagner de l’argent rapidement en proposant des produits premium car cela limite le nombre de transactions nécessaire pour atteindre votre objectif à moyen terme.

Mise en situation N°2 :

Vous avez l’objectif ambitieux de gagner 1000€/mois en enseignant sur internet. Si vous vendez votre cours à 50€, cela signifie que vous allez devoir trouver 20 nouveaux élèves chaque mois.

Jusqu’à combien vous pouvez faire payer un cours en ligne ?

Lorsqu’on parle de définir le prix d’une formation (ou d’un cours), il y a quatre éléments à prendre en compte :

  • L’exclusivité/la rareté du cours.
  • Le grand challenge que souhaite relever une audience dans son domaine.
  • Quels sont les aboutissements qu’attendent vos élèves en suivant votre cours.
  • Qui sont les élèves ? Quels sont leurs différents profils ?

Cela veut dire que si je créé un cours pour apprendre à être prêt à aller dans l’espace en une semaine, que vous êtes aspirant astronaute et que c’est votre rêve, il y a de fortes chances que cette idée pour vous ait une valeur inestimable… Vous seriez peut-être même prêt à acheter ce cours 120 000€ si vous aviez la garantie après de pouvoir aller dans l’espace.

Mon expérience m’a montré que le prix n’est qu’une valeur numérique… Un petit prix ne va pas aider à vendre mieux, c’est même le contraire…

Lorsque les gens achètent quelque chose à moins de 10€, ou qu’ils acquièrent facilement, psychologiquement ils s’attachent moins à cette chose. Dans le domaine de l’éducation, un cours acheté peu cher donne des élèves qui n’iront pas au bout des leçons et ne les appliqueront peut-être pas.

Dans la vie réelle le sachet de thé que vous avez acheté pour 3 francs/6 sous sera consommé l’année prochaine. L’outil/le véhicule de qualité moindre supposé sera poussé à bout jusqu’à la panne, etc..

L’explication psychologique

L’être humain est fait de telle sorte qu’il cherche toujours à renforcer son pouvoir sur son environnement. Cela ne dépend ni du sexe, ni de l’âge…

  • Un bébé dans une forme de psychologie basique pleure quand il ne ressent pas un sentiment de satisfaction.
  • Un petit garçon ressent ce sentiment quand on lui offre un super pistolet, ou un vélo.
  • Un adulte s’achète des éléments technologiques, une grande maison, un véhicule tape à l’œil, des vêtements chics, etc.

Qu’importe l’âge que l’on a, on va donner de la valeur à quelque chose par rapport à la difficulté à l’obtenir, et le nombre de personnes qui la possèdent.

C’est pour cette raison qu’on massacre des rhinocéros ou des éléphants, juste pour avoir un bout d’os que l’autre n’a pas. Idiot ? En effet. Mais pas pour les gens qui sont prêts à acheter.

Comment vous pouvez créer une formation premium

Depuis que j’ai accès à internet, j’ai lu des dizaines de livres et de formations et j’ai été élève pendant plus de 10 ans. La plupart des contenus que j’ai eu sous les yeux étaient mauvais…

Pas parce que les enseignants en ligne ne sont pas à l’aise face caméra, ni parce que les écrivains ne savent pas écrire, et pas non plus parce que les professeurs manquent de passion…  Ils ont même travaillé dur autour d’un livre, ou d’un concept pour offrir un livre aux lecteurs.

Non… si la plupart des contenus ou des cours que j’ai suivis ne m’ont rien apporté c’est pour une raison simple : ils sont inapplicables dans ma propre vie.

Ça vous rappelle quelque chose n’est-ce pas ?

Tout ce que vous avez pu apprendre à l’école ne vous sert pas actuellement dans votre vie. Tout ce que vous avez lu n’a pas trouvé d’application concrète non plus. Et enfin toutes les vidéos éducatives que vous avez vues ne vous ont pas mené vers une amélioration immédiate de vos compétences, ou de votre vie.

Eh oui, tout ce temps perdu ça fait mal quand on y pense…

Alors à quoi servent ces cours s’ils ne mènent à rien ? A donner l’impression d’éduquer et de s’éduquer. Mais aussi à nourrir le mécanisme de la procrastination.

Fini le blabla, les élèves qui vont vraiment s’engager veulent de l’action

Les bonnes formations n’aident pas, elles font atteindre un but, un objectif clair, elles constituent une entrée en guerre contre quelque chose qui est arrivé pour challenger notre vie.

Le profil d’élèves que vous devez viser ce sont des soldats prêts à partir au combat dès maintenant. Et pas des élèves issus d’un cercle littéraire qui vont débattre du moment opportun pour aller frapper l’ennemi. Car ceux-là ne dépasseront pas les murs de votre école.

Les formations, les auteurs, et les livres qui m’ont appris des choses que j’applique aujourd’hui, je peux vous les citer sans problème. Les blablateurs ou les théoriciens non… On n’oublie pas ce qui nous marque… Jamais.

1,2,3 action !

Vous l’avez maintenant compris. La valeur d’une formation n’est pas déterminée par sa durée totale, ou le nombre de cours/sessions qui la composent, ni même le temps que vous avez passé à la concevoir, mais plutôt sa capacité à faire maîtriser des compétences utiles dans un domaine, ou il n’y a encore rien sur le marché et en un très court laps de temps.

Pour faciliter l’acquisition presque naturelle de ces connaissances, il y a quelques principes à respecter :

  • Faire des vidéos courtes (plus une vidéo est courte, plus il y a d’engagement)
  • Introduire des éléments qui relancent l’attention (suspense, mystère, changement de cadre, mouvement, nouveau type de contenu, donnés, stats, etc.)
  • Diversifier les types de contenus à l’intérieur (faire consommer des petites pièces de connaissances aux élèves sans qu’ils ne s’en rendent compte)
  • Rappeler aux étudiants qu’ils sont en train de faire des progrès régulièrement.

Votre but en tant que formateur c’est de prendre votre champion, et de l’amener à faire un voyage (une boucle) qui va le transformer à jamais sans même qu’il ne se rende compte qu’il est en train d’apprendre des trucs pas forcement amusant.

Au moment de faire vos vidéos, pensez « émotions » et « action », au lieu de penser « données ». Nous sommes dans une époque où les gens n’ont plus de patience et veulent apprendre rapidement.

Ce qui au niveau psychologique s’explique simplement : nous sommes soumis à des milliers de sources de distractions chaque jour, nous devons donc faire des choix en une microseconde sur ce à quoi nous allons accorder de l’intérêt.

Vous n’avez besoin que d’un cours pour enseigner en ligne

Notre instinct nous laisse penser que plus nous allons proposer de cours, plus nous allons gagner d’argent en enseignant en ligne.

Ce n’est pas vrai. Comme pour les produits d’une boutique e-commerce. Il y a des tops cours qui se vendent beaucoup mieux que d’autres. C’est à dire que si vous trouvez un sujet vraiment exclusif et spécifique à enseigner, et que vous visez juste, vous n’avez besoin que d’un seul cours pour en tirer un revenu complémentaire confortable chaque mois.

Mais votre cours doit avoir la particularité d’être « impérissable », c’est à dire apporter la même valeur et faire obtenir les mêmes résultats qu’un élève le regarde en 2018, ou en 2042.

L’intérêt de n’avoir qu’un seul cours, c’est qu’il est facile de l’améliorer de manière constante, ce qui vous permet aussi d’augmenter son prix petit à petit, et de concentrer vos efforts de promotion sur ce cours.

Analyser sans cesse ce dont peuvent avoir besoin (et réclament) vos élèves pour accomplir leurs objectifs et upgradez votre cours en conséquence. Le fait de se limiter à un cours a aussi l’avantage de vous positionner comme « Monsieur ceci » ou « Madame cela » auprès d’une audience et du web.

Voici comment attirer de nouveaux élèves :

L’idéal pour débuter la vente de cours en ligne c’est déjà d’avoir une audience (une liste d’emails par exemple). Mais l’emailing n’est qu’un seul de ce qu’on pourrait appeler des « canaux d’acquisitions d’élèves ».

La plupart des marketeurs vous conseilleront de faire un blog, d’y capturer des emails, de nouer une relation avec les inscrits, puis d’envoyer une offre commerciale. Cela c’est bien, mais ce n’est « QU’UN SEUL » canal d’acquisition d’élèves….

Pareil si vous avez un blog, une chaine YouTube, une page/groupe Facebook, un compte twitter : chacun d’eux représente un canal d’acquisition d’élèves.

La façon la plus simple de faire ça, c’est de proposer un cours/coupon gratuit pour faire entrer l’élève dans le processus de conversion. Voilà ce que je vous conseille : faites une version gratuite de votre cours, assez rapide à consommer, et hyper intéressante, et ensuite proposez un upgrade, vers la version premium.

Cette approche vous permettra d’avoir au moins un moyen de communiquer avec ceux qui prennent les cours gratuits. Que vous passiez par un canal d’acquisition comme l’email ou des plateformes de cours en ligne comme Udemy.  Vous avez obtenu le moyen de communiquer avec eux. Et cela aidera à faire grandir votre popularité et celle de votre cours.

Si vous passez par les réseaux sociaux, utilisez les systèmes de groupes ou les messages privés pour entrer en contact.

Faut-il envoyer des offres discounts ?

L’offre promo est un formidable moyen de vendre aux élèves que vous aurez déjà réussi à attirer. Mais il y a quelques règles à respecter :

  • Avoir un prix de base premium du produit assez élevé (pour que l’internaute ressente la différence).
  • Donner une raison d’être à la promo qui parait valide.
  • Ne pas faire des promos au-dessus de 30% de réduction.
  • Donner une deadline assez courte.

Si le deal que vous proposez parait bon pour vos élèves, ils ne voudront pas laisser s’échapper l’opportunité d’atteindre leur objectif, et de surmonter le gros challenge d’un domaine…

Dans le pire des cas leur envoyer une offre de promo leur permettra de vous rappeler que vous existez et que pouvez leur enseigner les compétences qu’ils désirent.

Et si je n’arrive pas à trouver des élèves prêts à acheter mes cours ?

Vous y arriverez : il y aura toujours des gens prêts à apprendre quelque chose de nouveaux qui peut leur apporter un avantage dans leur vie… Continuez d’insister avec vos différents canaux d’acquisitions et vous verrez que vous ferez des ventes, parfois même de la vente directe, si vous choisissez cette approche.

C’est à dire que des gens qui ne vous connaissent pas encore, vont être exposés à votre offre, la trouver intéressante et acheter vos cours à leur première visite sur la page de votre cours.

Je vous invite fortement à vous former au webmarketing pour acquérir les connaissances et les techniques nécessaires pour communiquer efficacement sur les différents canaux d’acquisitions d’élèves. Cela ne pourra que vous aider à faire les choses bien.

L’échec n’existe pas dans la formation en ligne, il suffit d’insister encore et encore, et vous ferrez des ventes à coup sûr.

Note: Cet article est un article invité de Renaud Demaret du site https://renauddemaret.com/

Merci Renaud Demaret pour cet article. Je pense bientôt m’y mettre aussi et tester mon premier cours en ligne sur la Plateforme Udemy.

Et vous? Avez-vous tenté l’expérience de l’enseignement en ligne? Si oui, sur quelles plateformes? Et sinon, qu’est ce qui vous freine? Est-ce un projet que vous envisagez à court-terme?

Dites-nous tout dans les commentaires, et d’ici là bons projets à vous !

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest

Share This