10 Questions Pour Choisir Votre Side Hustle et le Monétiser

50% des gens avec qui je discute n’ont aucune idée de produit ou de service qu’ils pourraient proposer pour démarrer leur premier Side Hustle.

Les 50% restants ont au contraire plein d’idées mais ils n’arrivent pas à faire un choix ou à se concentrer sur une seule idée jusqu’à sa concrétisation.

Ils sont victimes de Paralysie de l’Analyse et de Procrastinationdeux maladies fréquentes de l’aspirant Side Hustler.

Le concept de Side Hustle peut à lui seul être un déclencheur et vous permettre de voir autrement la création d’entreprise. C’est une approche très souple, rapide et orientée résultats qui peut donner une nouvelle vie aux idées de création d’activité et de business que vous gardez dans un coin.

Vous savez toutes les idées de type – J’aimerai bien mais je n’ai pas le temps -, bien classées dans la liste des projets – Un jour peut-être – ?

Si vous avez toujours eu envie de vous lancer, mais que vous avez trop de contraintes pour vous permettre de « brûler vos navires » et tout quitter en misant sur une de vos idées de création ; alors le Side Hustle est peut-être fait pour vous.

Cet article est susceptible de contenir des liens d’affiliation. Voir la page Avertissement pour plus d’informations

Attention: article fleuve ! Vous êtes libre de télécharger la version PDF

J’ai longtemps fait partie de la deuxième catégorie : j’ai accumulé pendant des années des feuilles de papier et des fichiers Excel remplis d’idées. J’ai passé beaucoup de temps à les analyser, les passer en revue et les classer par ordre de priorité et finalement très peu de temps à les tester et à en faire quelque chose de concret.

Je détaille avec vous dans cet article les techniques que j’ai employées pour guérir ma tendance naturelle à l’éparpillement et à la procrastination et enfin réussir à passer à l’action.

Si vous vous reconnaissez dans les lignes précédentes, les stratégies présentées ici sont pour vous. Elles sont inspirées entre autres par l’excellent livre de Chris Guillebeau, « Side Hustle ».

Elles  vous permettront à vous aussi de franchir un cap, de monétiser vos idées et de récolter enfin les fruits de vos efforts en espèces sonnantes et trébuchantes.

Freins Majeurs : Paralysie de l’Analyse et Procrastination

La Paralysie de l’analyse est la tendance à trop analyser, à accumuler les informations et sans cesse peser le pour et le contre au lieu de passer à l’action. C’est une proche cousine de la Procrastination.

J’ai entendu parler pour la première fois de ce syndrome dans l’excellent livre de Mike Rother, « Toyota Kata » (que je conseille au passage à tout manager qui cherche des idées pour mieux déléguer et donner le pouvoir d’agir à ses équipes).

Il y parle de « Pareto Paralysis », le défaut qui consiste à passer trop de temps en débats et en analyse pour choisir la « bonne prochaine action », au lieu de passer à l’action directement.

Ce phénomène touche de nombreuses entreprises. Plus les projets sont complexes, plus il y a d’opportunités d’améliorations ou d’actions de correction identifiées et plus le risque est grand de tomber dans le piège de l’analyse d’informations sans fin. Certains projets ne voient même jamais le jour pour cette simple et bonne raison.

Les apprentis entrepreneurs peuvent eux aussi être victimes du même syndrome. Il peut anéantir leur rêve d’indépendance professionnelle et financière au fur et à mesure du temps qu’ils passent à analyser et à procrastiner en s’éloignant de plus en plus de ce qui importe : passer à l’action et tester une idée auprès de clients potentiels.

Le Side Hustle : une solution anti-procrastination

Je n’ai pas trouvé de traduction qui donne l’esprit exact de ce concept de « Side Hustle ». En ce qui me concerne, je préfère utiliser le terme en version originale, tant ce concept est développé et très spécifique dans les pays anglo-saxons.

Il ne s’agit pas d’un type de structure juridique en particulier. Avec un Side Hustle, on parle de revenus complémentaires par la création d’une activité qui est gérable sans avoir à quitter son emploi.

C’est aussi et surtout un état d’esprit. Le créateur de Side Hustle, ou Side Hustler comme le nomme Chris Guillebeau dans son livre, a pour principal objectif de trouver le chemin le plus court et le moins coûteux pour transformer une idée en source de revenus.

Un peu plus qu’un « petit boulot » et moins qu’une start-up, un Side Hustle est un moyen de convertir des compétences ou une passion en source de revenu supplémentaire demandant le moins de gestion et de maintenance possible. Le Side Hustle idéal est entièrement automatisé et produit des revenus passifs.

Le Side Hustler n’aura pas forcément la volonté de poursuivre le développement de son activité pour en faire une entreprise traditionnelle ou passer à l’étape supérieure (par exemple en procédant à une levée de fond ou en recrutant du personnel).

Dans l’esprit du Side Hustle, développé par ses deux principales figures de proue que sont les américains Chris Guillebeau et Nick Loper (auteur de The Side Hustle Path), l’idéal serait ensuite d’automatiser cette nouvelle source de revenus et la rendre la plus « passive » possible.

Ainsi, le Side Hustler peut retrouver les mains libres pour travailler à un nouveau Side Hustle et devenir un Serial Side Hustler s’il le souhaite.

Le combat contre l’analyse pour l’analyse et la procrastination est au cœur du concept de Side Hustle.

En suivant à la lettre la méthode développée par Chris Guillebeau dans son livre « Side Hustle », vos idées sur le papier et dans vos fichiers excel peuvent connaitre une nouvelle vie.

Si vous suivez le défi des 27 jours que l’auteur propose, vous aurez un coach à vos côtés et vous réussirez vous aussi à sélectionner une idée et concentrerez toute votre énergie à sa concrétisation.

side hustle passer à l'action

10 questions pour Passer à l’Action

La créativité et la capacité à brainstormer est certainement un atout majeur de tout créatif et tout entrepreneur, en particulier un Side Hustler. Ce peut aussi être un énorme frein. Pour vous permettre de passer à l’action très rapidement, Chris Guillebeau nous propose une technique en deux temps :

  1. Répondre à une série de 10 questions pour mieux connaitre les caractéristiques de chaque idée,
  2. Reprendre chaque idée à la lumière de vos réponses et l’évaluer selon 5 critères. 
Première étape : questionnez vos idées de Side Hustle

Il vous suffit, pour chacune d’entre-elles, de vous poser les 10 questions suivantes en mode brainstorming :

#1 – Pour cette idée, quel sont vos atouts, vos opportunités ? Par exemple une compétence que vous êtes le seul à avoir, une offre qui existe à l’étranger mais pas encore dans votre pays, etc.

#2 – Quels sont les challenges et obstacles majeurs à surmonter pour transformer cette idée en offre ? Quels obstacles peuvent vous bloquer, quels risques peuvent apparaître et compromettre vos chances de réussite avec votre Side Hustle ?

#3 – Quelles sont les principales étapes pour lancer votre idée ? Arrivez-vous facilement à envisager les étapes de réalisation et de transformation de votre idée en offre commercialisable ? Quelles sont ces étapes ?

#4 – Combien cela va-t-il vous coûter ? Pour transformer votre idée en offre et la commercialiser, de quel budget avez-vous besoin ? Avez-vous toutes les compétences, connaissances, ressources et temps disponibles pour tout faire ou aurez-vous besoin de vous faire aider ? Combien cela va-t-il vous coûter de proposez votre offre à vos clients potentiels ?

#5 – À quel point sera-t-il facile de concrétiser votre première vente ? Avez-vous déjà des clients intéressés et que vous allez pouvoir facturer dès le début ? Avez-vous toutes les solutions de paiement en route pour pouvoir encaisser vos premiers euros ? 

#6 – Quelqu’un propose-t-il déjà quelque chose de similaire ? Quelle est la concurrence ? Quelles offres similaires existent sur le marché ?

#7 – Si tout se passe bien, quel sera le scénario idéal ? Et oui, il se peut que tout se passe bien ! Comment envisagez-vous le scénario idéal dans lequel votre offre est convaincante et séduit vos clients qui sont ravis de payer pour bénéficier de la valeur de votre produit ou service ?

#8 – Si tout se passe mal, quel sera le scénario catastrophe ? En suivant les conseils du livre de Chris Guillebeau et l’état d’esprit du Side Hustler, même le pire des scénarios ne devrait pas pouvoir vous mettre sur la paille. Mais envisageons aussi le cas où votre offre ne trouve pas son public, que se passe-t-il ? Quelles sont les conséquences ?

#9 – Bénéfice potentiel (revenus – dépenses) optimiste ? Pas besoin de logiciel compliqué ou de sortir votre calculatrice scientifique. Sur un coin de table ou même dans Excel, quel revenu complémentaire pensez-vous pouvoir dégager de votre Side Hustle dans l’hypothèse où tout se passe bien ?

#10 – Bénéfice potentiel pessimiste ? Cela peut arriver, et même assez souvent si vous êtes un serial Side Hustler dans l’âme, toutes les idées ne fonctionnent pas. Si votre offre fait un bide, quels seraient alors vos revenus (normalement pas de moins-value importante à prévoir si vous suivez la logique et l’esprit du Side Hustle).

Deuxième étape : sélectionnez votre meilleure idée de Side Hustle

Attention ! Si vous en restez à la première étape, le risque est grand de tomber dans le piège de la Paralysie de l’analyse que nous nous employons ici à éviter au maximum !

Vous allez maintenant devoir faire un choix : « Choisir, c’est renoncer », affirmait André Gide. Dans votre cas, vous renoncez simplement à tout faire en même temps. Vous allez choisir votre meilleure idée et vous concentrer uniquement sur celle-ci jusqu’à sa concrétisation et sa commercialisation.

Vous allez maintenant reprendre chaque idée. Pour chacune, 5 critères sont à évaluer. Avant de procéder à l’évaluation, vous pouvez-peut être gagner du temps et éliminer d’emblée toutes les idées qui étaient géniales sur le papier et que vous « sentez » beaucoup moins maintenant que vous avez répondu aux 10 questions précédentes.

Ok, maintenant, reprenez chaque idée, et pour chacun des critères suivants, attribuez-lui une appréciation Faible, Moyen, Fort :

  • Faisabilité (pouvoir transformer très rapidement l’idée en action) : Faible / Moyen / Fort
  • Rentabilité (possibilité de gains rapides, récurrents et passifs) : Faible / Moyen / Fort
  • Persuasion (la bonne idée au bon moment) : Faible / Moyen / Fort
  • Efficacité (rapidité d’exécution et de suivi) : Faible / Moyen / Fort
  • Motivation (à quel point cette idée vous passionne) : Faible / Moyen / Fort

A ce stade, une idée devrait arriver en haut de la liste. C’est celle sur laquelle vous devriez consacrer tous vos efforts. Si vous hésitez encore entre quelques idées, choisissez celle qui peut vous rapporter le plus.

Vous pouvez aussi faire le choix du cœur et sélectionner celle qui vous passionne le plus, mais attention: un Side Hustle n’est pas un hobby : il doit avant tout être rentable.

Choix du cœur ou du revenu potentiel, à vous de voir ! Le principal est de passer à l’action et d’avoir réussi à ne pas être englué dans l’analyse et la procrastination.

Pour me faciliter la vie, j’utilise la grille de sélection ci-dessous. Vous y retrouvez les 5 critères vus plus haut et quelques autres qui m’aident à choisir. N’hésitez pas à télécharger ce modèle Excel ici , et à le modifier selon votre vision et vos priorités :

choisir la bonne idée de business

5 Stratégies pour rester concentré sur l’objectif et aller à l’essentiel

Les 5 techniques qui vont être détaillées dans cette partie peuvent être particulièrement efficaces pour un Side Hustle.

Elles peuvent aussi vous être utiles dans la vie de tous les jours, au bureau ainsi que pour gérer vos autres priorités et projets personnels.

Une fois passé l’obstacle de l’analyse, votre meilleure chance d’aller au bout de vos projets est d’utiliser la technique de l’objectif unique. De nombreux experts convergent sur ce point qui va parfois à l’encontre de nos pratiques, tant nous avons pris l’habitude de courir toujours plus de lièvres à la fois.

En vérité, plus vous arriverez à vous concentrer sur un seul et même projet et prendre tous les jours l’habitude de définir les 1 à 3 principales tâches à réaliser pour faire avancer ce projet vers son objectif, et plus vos chances de succès vont augmenter. De nombreuses méthodes et techniques très efficaces sont basées sur ce principe.

Le Side Hustle hérite de la philosophie développée dans « Lean Startup » de Eric Ries sur plusieurs points et en particulier celui du « MVP : Minimum Valuable Product ». C’est la première mouture ou version « beta » de votre offre, que vous allez mettre sur le marché le plus rapidement possible pour pouvoir tester la réaction de vos clients.

Donc en plus de vous concentrer sur un objectif unique, vous allez devoir faire en sorte d’aller à l’essentiel en appliquant une stratégie de type 20/80 en ne réalisant que les quelques tâches (20%) qui vous permettront de proposer l’essentiel de votre offre (80% des avantages pour les clients).

En résumé, rester concentré sur un seul projet et sélectionner les tâches à fort impact en mettant de côté celles qui ne sont pas essentielles à votre version préliminaire ou « Beta ». Voici une liste de méthodes et outils qui peuvent vous aider dans ce double objectif :

#1 – Méthode Zen To Done de Leo Babauta (voir la Chronique)

Une méthode de gestion du temps simplifiée basée sur 10 habitudes pour rester focalisé sur la réalisation de vos tâches et projets les plus importants.

#2 – M3-Journal :

En partant de votre vision à long terme et par une succession de questions, vous définissez vos objectifs pour les 3 prochains mois et une feuille de route mensuelle, hebdomadaire et quotidienne. A utiliser en complément des outils et conseils donnés par Chris Guillebeau et Nick Loper : accélération de votre Side Hustle garanti !

Allez au bout de la démarche en appliquant la méthode en équipe avec d’autres esprits gagnants (selon le terme du livre) et la procrastination ne sera plus qu’un mauvais souvenir : testé et approuvé !

#3 – Pareto

Vous avez choisi votre idée de Side Hustle et la longueur de votre To-do List pour lancer votre MVP commence à vous faire peur ? Posez-vous simplement la question suivante : quelles sont les 20% de tâches qui vont vous permettre d’atteindre 80% de l’objectif ?

Si vous avez 50 tâches, réalisez les 10 tâches qui sont essentielles, mettez les autres de côté et lancez votre offre avant d’être complètement prêt. Une fois que votre offre est en ligne en version beta et que vous obtenez vos premiers retours clients, reprenez alors votre To-do List. Les 40 actions qui restent sont-elles toujours d’actualité ? Je suis prêt à parier que vous pouvez en annuler une bonne partie.

#4 – Parkinson

La loi de Parkinson stipule que la durée d’une tâche augmente jusqu’à occuper le temps qui lui est affecté à l’avance. En d’autres termes, nous pouvons avoir 80% du résultat en dépensant seulement 20% de notre temps.

Reprenez votre To-do List épurée et appliquez ce principe sur chacune des 10 tâches restantes en travaillant en temps limité. Evaluez honnêtement le temps pour chaque tâche, puis travaillez en temps limité sur chacune en vous forçant à n’y passer par exemple que 50% du temps voire moins. Vous pensez que vous aurez besoin d’une journée pour rédiger votre description commerciale ? Et si vous vous lanciez le défi de la rédiger en 2 heures maximum : 1h pour le premier jet, puis 1h de relecture ?

Tenez-vous à cette durée et analysez le résultat. « Mieux vaut fait que parfait ». Une fois votre offre en ligne, vous pourrez alors effectuer une série de tests (voir tests A/B) pour analyser la réaction de vos clients et prospects et utiliser les données réelles pour affiner votre description.

#5 – Posez-vous des questions stupides

Non ce n’est pas une blague, Tim Ferriss et Tony Robbins sont deux fervents adeptes de cette technique. Voici quelques questions qui peuvent vous amener à réfléchir en dehors du cadre et trouver de nouveaux raccourcis pour accélérer encore votre marche forcée vers la première publication de votre offre :

  • Si je ne pouvais travailler que 1 heure par semaine sur mon Side Hustle, je choisirais de faire quoi ? Avec un pistolet sur la tempe et si ma vie en dépendait, comment je ferais pour m’en sortir en 1 heure ? Quelles tâches je choisirais ?
  • Si je pouvais uniquement simplifier pour développer mon Side Hustle, qu’est-ce que j’éliminerais ?
  • Que feriez-vous s’il vous vous étiez trompé de 3 semaines et que la date de lancement officiel de votre Side Hustle était demain 8 heures du matin ?

A vous de jouer !

Le plus important est de démarrer. De choisir une idée et décider de concentrer tous ses efforts jusqu’à ce qu’elle arrive devant les yeux de clients potentiels.

Peut-être que vous changerez plus tard et que cette idée ira aux oubliettes, mais uniquement une fois que vous l’aurez exploitée au maximum. Dans tous les cas, même si cette idée ne fonctionne pas, elle vous apportera ce qui est essentiel pour réussir en tant que Side Hustler : la volonté de continuer à passer à l’action !

Et vous, quelles sont vos stratégies et techniques pour choisir une idée ?

Quelles méthodes utilisez-vous pour rester concentré sur votre objectif et ne pas être tenté de dévier de votre trajectoire ?

N’hésitez-pas à partager vos propres techniques en laissant un commentaire ci-dessous !

Bon Hustle !

Livres :

Side Hustle, Chris Guillebeau

The Side Hustle Path, Nick Loper

100 € pour lancer son business, Chris Guillebeau

The 100$ Startup, Chris Guillebeau

Lean Startup, Eric Ries

Zen To Done, Leo Babauta

M3-Journal, Damien Cozette

Cliquez sur l’image pour télécharger l’article au format PDF:

Pour télécharger l'article en PDF, cliquez sur l'image

1 réflexion au sujet de “10 Questions Pour Choisir Votre Side Hustle et le Monétiser”

Laisser un commentaire